AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vauban



Messages : 100
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Yorwick

MessageSujet: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Dim 1 Mai - 1:04

Tests Joueurs



@Nisnis,Maxsilv, Léo, Canossa, Guiguit, Sinople, Zoulou:
 

@Berton:
 

@JDD:
 

@Elessar:
 

@Léo:
 

@Guiguit:
 


Dernière édition par vauban le Dim 1 Mai - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinople300

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2015

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Dim 1 Mai - 1:08


"Quelques temps avant la bataille."


Parcourant nerveusement la tente ou elle se trouvait, elle traitée depuis des heures avec l'envoyé du Gondor qui se trouvait devant elle. Ses riches habits témoignaient de sa fonction de diplomate. Son regard semblait traversé la reine et lire en elle. Mais elle était tellement stressé que cela n'était pas difficile.
"Alors? lui demanda-t-il.
-Hé bien monsieur, j'accepte votre proposition au nom de mon peuple que je dois protégé de ces fourreurs de carnes, dit-elle après s'être redressé.
-Bien, dès que la campagne sera terminé le roi vous recevra pour que vous lui donniez hommage.
-Espèrons qu'Eru soit avec nous pour cette futur bataille.
-Oui mais, le Roi a demandé une chose en l'échange de votre intégration.
-Quel est cette chose alors?
-La tête du fils de la paille."

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jddelsignore

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 20
Localisation : Oltwirk

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Dim 1 Mai - 1:42

***Gondor***


Le Gondor déclare la guerre à l'usurpateur d'Esgaroth.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dilium > you fast bastard!
Dilium > [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinople300

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2015

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Dim 1 Mai - 2:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un vote pour déterminer l'arret ou non du mv

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxsilv

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Par-delà la Porte des Mondes

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Dim 1 Mai - 3:21

Rohan : Marche de l’Ouest

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tour 23

_

[RP] Imprévu

Au crépuscule de la bataille, Angrod Lachen fut amené – ou plutôt devrait-on dire traîné – par deux vigoureux Rohirrim devant leur commandante. On l’avait retrouvé errant parmi les cadavres, tentant en vain de s’extraire du charnier ambiant.
— Alors, vous avez eu ce que vous vouliez ? demanda-t-il.
Quoique surprise par son aplomb, mais confiante en ce soir de victoire, la maréchale mit pied à terre et, découvrant sa claire chevelure, lui répondit :
— Tout ceci n’eût pas été nécessaire si vous aviez respecté les termes de notre accord…
— Notre accord ?! l’interrompit-il, avant de lâcher un crachat devant lui. Je sais tout : Dale, votre coup d’État, la trahison de Storr.
Un vol de corbeaux passa au-dessus d’eux. Tandis qu’à l’ouest les dernières lueurs du jour achevaient de s’éteindre, Mildred aperçut un sourire dément sur la bouche ensanglantée de son adversaire défait.
— Mais le Royaume aussi sait. Il n’oublie pas. Il ne pardonne pas !
Avant qu’elle ne pût réagir, l’intéressé se libéra de l’emprise de ceux qui le retenaient captif, puis dégainant un poignard qu’il gardait dissimulé dans son vêtement, il le lui glissa sous la gorge.
— Ma jolie, lui susurra-t-il à l’oreille avec un plaisir malsain, que dirais-tu, si j’abîmais un peu ton petit minois ?

Les gardes alentours étaient restés pantois, comme tétanisés devant ce qui allait se produire. Toutefois, la maréchale ne fit pas de même ; elle rua. Elle ne se contenta pas d’asséner un violent coup de genou sous la ceinture ; elle rua. Sa réaction fut de l’ordre de l’instinct, celui animal ; elle rua. Son adversaire lâcha prise et roula au sol. Soudainement libérée de la mortelle étreinte, Mildred recula d’un bond, portant les deux mains à son cou – miraculeusement intact. Ensuite, tout alla très vite : le temps n’étant plus suspendu à la survie de leur commandante, les hommes fusèrent sur Angrod, qu’ils mirent promptement hors d’état de nuire. L’ancien monarque écuma de rage ; il se noyait dans son propre sang, le corps transpercé par les lances du Rohan, mais sa Némésis, elle, lui avait survécu.
Toutefois, ses mots devaient continuer de la tourmenter longtemps. Le « Royaume » évoqué, était-ce le sien ? Non, malgré sa démence, lui-même le savait déjà perdu. Était-ce possible que ? Non, ça ne pouvait avoir de sens ; ce colosse était occupé par une lutte fratricide et n’avait pas montré le moindre intérêt dans la guerre qui grondait hors de ses frontières entre Confédérés et Rohirrim. Se remémorant cependant son rêve et le mauvais pressentiment qui l’avait étreinte tout au long de l’affrontement, Mildred, à peine remise de ses récentes émotions, ne perdit pas un instant de plus et alla trouver son roi. Pour quelque raison que ce soit, si le courroux du royaume unifié était sur eux, alors ils étaient perdus.

_
@Vauban:
 


Dernière édition par Maxsilv le Sam 7 Mai - 23:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alkhur Barreadon

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 20
Localisation : Heresh

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Dim 1 Mai - 14:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La mort était partout.

_________________
"L'univers n'est pas comme un puzzle que vous pouvez défaire et refaire afin d'en découvrir les secrets. C'est une chose incertaine et toujours en mouvement, se transformant au moment même où vous l'observez. Un homme puissant n'est pas un homme qui divise l'univers comme un puzzle, l'examinant pièce par pièce et mesurant chacune d'elle avec une précision scientifique. Un homme puissant n'a qu'à poser son regard sur l'univers pour immédiatement le transformer."
""L'ingéniosité ne s'enseigne pas."
"Je ne connais pas d’outil de négociation plus efficace qu’une flotte de vaisseaux impériaux sur le pied de guerre…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nisnis39

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Dim 1 Mai - 20:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La bataille était gagné, il était temps de mettre fin a cette folie, il espérait que son Maréchal dans le nord avait fait son oeuvre, la première chose que fit le Roi a la fin de la bataille fut d'envoyer un messager a Dale demandant la reddition total de la confédération et son annexion au Rohan, sans aucune condition et mettant fin a l'existence de la confédération et a la guerre par le fait même.

@Confederation:
 


Dernière édition par Nisnis39 le Mer 4 Mai - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Canossa

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 29/10/2015
Localisation : poste de Police de Northside

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Mer 4 Mai - 16:45

Storr Endómr, premier représentant de la confédération du Crépuscule

Valandil lui avait fait part de la proposition de son roi. Elle lui semblait plus qu'honnête, et collaborer si étroitement avec le Rohan n'était pas pour lui déplaire. Ils discutèrent tranquillement des conditions, puis Storr donna son assentiment.

Nisnis:
 

_________________
“There is a theory which states that if ever anyone discovers exactly what the Universe is for and why it is here, it will instantly disappear and be replaced by something even more bizarre and inexplicable.

There is another theory which states that this has already happened.”  
- Douglas Adams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berton

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 22
Localisation : Forën (Clan Zebhyriel)

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Ven 6 Mai - 1:43

Alagon, fils d'Ederthedir,
Roi de l'Arnor


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Déjà trop de sang dunedain avait coulé pour cette guerre absurde. La Terre du Milieu s’embrasait de toute part. Bientôt, ne resterait-il plus que chaos et désolation ? L’évidence nous vint de Fondcombe où la sagesse des elfes rattrapa la folie des hommes. Gondor et Arnor ne pouvaient plus se permettre de s’entre-tuer alors qu’à l’est ambitions, machinations et complots venaient à bout de la  fragile paix entre les hommes. Alors, les seigneurs du Gondor et d’Arnor se décidèrent à mettre fin à cette guerre.

Ainsi, que la renaissance de l’illustre Royaume d’Arnor soit connue de tous. Que chacun sache qu’il se tient au côté du Gondor, son royaume frère et allié éternelle.

La paix retrouvée, le climat de guerre laissa place à l’apaisement. Alagon rejoignit Les Barrow Downs, lieu au combien symbolique pour l’Arnor, où les seigneurs du royaume s’étaient réunis. La dépouille d’Ederthedir, rendue par le Gondor, fut ainsi inhumée au côté de ses ancêtres les anciens rois de l’Arnor. La noblesse de l’Arnor put ainsi rendre un dernier hommage au roi Ederthedir qui bien que n’ayant pas pu régner sur son œuvre, avait tant donné pour reconstruire et réunifier le royaume dunedain du nord. L’œuvre de sa vie aboutit finalement sous le règne de son fils qui allait par le fait même être sacré officiellement roi de l’Arnor en ce lieu, sous le regard de son peuple, de ses ancêtres et d’Eru Ilúvatar. Pour cette occasion, la forteresse érigée en ces lieux sur les ruines du Mur du Cardolan fut baptisée Barad Gorthad. En ce lieu, Alagon allait bientôt ceindre la couronne d’Arnor, un bien étrange personnage vint d’ailleurs pour cette occasion…

@ Vauban :
Fin de tour:
 

_________________
« Oui, alors, pourquoi ? Pourquoi trahir sans arrêt les gens avec qui je collabore ? Je dirais que c'est probablement une réponse compulsive à une crainte de m'attacher. Briser une relation plutôt que la cultiver pour ne pas se retrouver démuni face au bonheur. Oui, pour répondre à votre question : j'ai peur d'aimer ! »
La Roi Loth d'Orcanie (François Rollin) dans A. Astier, Kaamelott, Livre VI, "Praeceptores".


Dernière édition par Berton le Sam 7 Mai - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jddelsignore

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 20
Localisation : Oltwirk

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Ven 6 Mai - 17:25

***Gondor***


C’était la détermination des émissaires arnoriens qui avait fini par convaincre Eldarion de lâcher du lest. Il préférait voir une Arnor indépendante mais alliée qu’une terre ravagée ; et le traité signé entre les deux nations offrait l’essentiel au Gondor. Le temps pressait désormais pour Eldarion et son nouvel allié Alagon : la Confédération avait sombré par le fer et le sang et le trône de Dale maintenant usurpé criait vengeance. L’impudence du Rohan à soumettre les peuples libres durait depuis maintenant trop longtemps.
Pareille folie devait cesser ! Les hommes n’avaient que trop soufferts des tourments de la guerre...

@Vauban :
Spoiler:
 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dilium > you fast bastard!
Dilium > [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guiguit

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Pépinople

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Ven 6 Mai - 21:43

Pallando,  Chancelier et Mage de l'Arnor, seigneur d'Amon Sûl




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au fur  et à mesure que Pallando avançait dans ces terres reconstruites et ces cités restaurées dans leur ancienne gloire, il suscitait des acclamations, des vivats.  Non pas que sa personne fût connue ou populaire mais que les cavaliers de son escorte abordait la bannière, désormais royale, de l’Arnor.  Le petit peuple combinait  à l’endroit son nouveau suzerain une admiration sans borne dû à sa jeunesse, son mariage avec le sang immortel des antiques Elfes, son ascendance mêlée aux joies de la paix désirée et maintenant retrouvée.


« Nous sommes en vue de Barad Gorthad, votre Excellence», annonça, le chef de l’escorte.  Il s’agissait d’un compagnon du nouveau Roi, nommé Aradan.  Alagon l’avait envoyé à sa rencontre dans le but de lui faciliter le passage dans ses Etats.  A chaque étape, dans chaque relais,  le mage bleu prenait le temps de discuter avec les commerçants, les marchands et même les paysans.  Tous remerciaient dans leurs prières à Eru Ilùvatar de leur avoir accordé la paix.  En s’informant de leur état d’esprit,  Pallando gagnait en confiance.  Il avait fait le bon choix.  Le groupe entra alors dans la ville de Carn Dûm et gagna rapidement le palais où se tenait Alagon et ses généraux.  
A chaque étage, un officier de la Maison royale toujours plus élevé en rang que le précèdent l’introduisait dans une antichambre jusqu’à ce qu’il atteigne la Grande Salle.  Là, se tenait sur un trône Alagon, ses vassaux sur les côtés.  Les étendards pris à l’ennemi sur les champs de bataille servaient de tapisseries.  C’est dans ce décorum que le Mage bleu marcha vers le trône.
Messire, en but aux factions qui divisent la Terre du Milieu et à l’inimité des puissances, j’ai consommé la vie d’aventurier. Je viens aujourd’hui m’asseoir au foyer du peuple de l’Arnor.  Je me mets sous la protection de ses seigneurs et de ses lois.
-SIRE ! beugla alors Ephedir, On s’adresse au Roi en disant «Sire» espèce de sorcier bleuâtre !
-De Sire à messire la distance est mince monseigneur », répliqua calmement le magicien en fixant de ses yeux profonds Ephedir. Ce dernier, déconcerté, se dissimula entre ses pairs en grommelant des excuses.  Pallando  ploya alors le genou. « Messire Alagon, permettez-moi de sacrer votre personne de la couronne royale et de vous servir. »

Alagon, jusque-là silencieux, impressionné car peu pouvait se vanter de faire peur à Ephedir, se leva de son siège et dit : « Relevez-vous Pallando. Oui, relevez-vous seigneur d’Amon Sûl. Relevez-vous chancelier du Royaume. Relevez-vous Mage de l’Arnor. »
Trois jours plus tard, tout était prêt pour la cérémonie.

Après avoir parcourue la ville pavoisée des couleurs de l’Arnor à cheval avec son épouse sous les acclamations du peuple, Alagon rejoignit un vaste espace aménagé en vue du sacre qui allait se dérouler sous peu…. S’y trouvaient déjà les nobles de la Cour, des délégations de toutes les villes de l’Arnor, des ambassades elfes et naines les unes venues par l’alliance et les autres par la reconnaissance ainsi que des familles de soldats blessés ou tombés durant les guerres qui permirent de bâtir ce royaume de paix.
Le descendant de la fière race d’Elessar marcha vers Pallando qui se tenait debout devant un trône. Arrivé à sa hauteur, Alagon mit un genou à terre tandis que dame son épouse se mit sur le côté. On revêtit le souverain d’abord d’un manteau flamboyant. Ensuite, le Mage de l’Arnor prononça des phrases dans une langue connue des dieux seule pour bénir la nouvelle dynastie. Il sacra le Roi en le couronnant ainsi que sa femme. Il termina en déclarant : « Voici Alagan Roi. Qu’Eru Ilùvatar lui prête vie et victoire ! »

L’assemblée reprit « Qu’Eru Ilùvatar lui prête vie et victoire ! » avant d’éclater et d’annoncer la résurrection du royaume souverain de l’Arnor en scandant : « ALAGON ROI ! ALAGON ROI ! ALAGON ROI ! »

@Vauban:
 

_________________
«Vous n'êtes pas obligés de me croire, mais attendez-vous à devoir reconnaître vos erreurs.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Sam 7 Mai - 15:53

La nouvelle avait été accueilli d’incompréhension, le Roi avait décidé d’accorder l’indépendance au royaume d’Arnor. L’annonce semblait folle, après les événements de Lond Daer le Roi Eldarion Ier et l’intendant Alagon s’étaient mis d’accord pour signer un traité de paix et rendre l’Arnor indépendante. L’annonce avait bien sûr entraîné un vent de colère auprès des soldats arnoriens de l’armée du Roi, ceux-ci indiquant bien sûrs qu’ils se pensaient trahit par Eldarion pour les obliger à vivre sous le règne d’un Roi qu’il avait combattu pour lui. Même si la réalité tenait bien plus au fait qu’ils craignaient les représailles du nouveau régime qui s’installait sur leur terre. L’agitation disparu au fur et à mesure que les troupes apprirent que le traité accordait le pardon aux participants des deux camps.
Il passa peu de temps pour que la surprise fasse place au soulagement, le Roi Alagon semblait prêt à suivre des relations diplomatiques amicale avec le Gondor malgré la mort de son père, et les soldats arnoriens étaient juste heureux de pouvoir déjà retrouver un rythme de paix. Les rumeurs de coup d’état à Dale avait fait le tour du camp sans grand effet, des manipulations étrangères dans un pays lointain, tout cela paraissait si éloigné des préoccupations du Royaume. Aurfaur lui, enfermé dans la cabine de son navire, savait qu’il n’en était rien. Il avait été mis au courant des détails qui entourait la nouvelle opération du Rohan, l’utilisation d’un dignitaire de Dale, la destruction des armées de Silke en Lorien, qui même s’il n’avait aucun élément pour confirmer la thèse, commencer à ressembler suspicieusement à un piège.
Il n’avait qu’une certitude, ceci serait son dernier conflit, il ne savait quelle forme il prendrait, ni quelle intensité, mais l’acquisition de Dale par le Rohan avait tout d’un acte hostile. Et la compétence insoupçonnée du Roi Eodred pour les intrigues faisait de lui une menace pour la paix nouvelle retrouvée dans l’ouest. Des mesures sans contraintes devaient, et allaient, être prise pour permettre de défendre le Royaume contre cette menace jusque la indetectée et Aurfaur se rendait compte qu’il allait encore de nombreuses semaines en conseil de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Canossa

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 29/10/2015
Localisation : poste de Police de Northside

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Sam 7 Mai - 17:59

Storr Endómr, premier représentant de la confédération du Crépuscule

Voilà une semaine chargée qui se terminait : comme la famille royale avait été arrêtée par le Rohan et les discussions avec eux enclenchées, Storr avait volé de conseil en réunion pour réorganiser la Confédération tandis qu'en qualité de vassal principal de Dale, il héritait du trône du nord, faute de prétendant. Tous étaient d’accord pour dire que l’expérience démocratique était un fiasco et ne correspondait plus à la vision de la politique dans la région, complètement chamboulée par l’arrivée des rohirrims. Le pouvoir devra être en accord avec le système de leur nouveau roi. Aussi, la Marche du Nord fut créée, état vassal du Rohan dirigé par Storr Endómr sous le titre de maréchal et auquel tous les seigneurs de l’ancienne Confédération prêtèrent allégeance sous l’œil protecteur du Rohan.

Le lendemain de cette annonce, alors que la famille de Storr était arrivée à Dale et s’installait dans leurs nouveaux appartements, Valandil vint voir le nouveau maréchal. L’ancien rôdeur lui rappela la situation, la tempête qui s’approchait. Le Gondor les agressait sans raison apparente. Le roi était devenu fou, ou était-il passé sous l’emprise de quelque sorcier ? Quoi qu’il en soit, ses armées étaient sans doute déjà en marche. Une seule chose restait à faire : Lever le ban et partir pour le combat.

vauban:
 

_________________
“There is a theory which states that if ever anyone discovers exactly what the Universe is for and why it is here, it will instantly disappear and be replaced by something even more bizarre and inexplicable.

There is another theory which states that this has already happened.”  
- Douglas Adams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlefou

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/08/2015
Localisation : Parti vers un monde à mon niveau

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Sam 7 Mai - 18:44

Valandil Elfhelm, Maréchal du Rohan


Les rues de Dale étaient calmes. Pour une fois, Valandil se baladait sans son habituel escouade de garde du corps, accompagné par seulement deux hommes ; plus, ça ne donnait pas une excellente image des Rohirrims ; et profitait du courant d'air frais qui balayait les ruelles, allégeant un peu le poids du soleil en ce début de printemps.
Les habitants n'étaient pas bien nombreux à parcourir les rues, un semblant de peur continuant à peser sur l'atmosphère, mais de ci de là, des hommes mendiaient, des enfants jouaient, des vieux bavassaient...
Les trois hommes tournèrent à droite, pénétrant dans une petite ruelle, pataugeant dans un mélange de boue et de pisse. Ils avancèrent un peu et se retrouvèrent dans ce qui pourrait, pour une ville exiguë comme celle ci, s'apparenter à une avenue. Tournant à droite, ils commencèrent à avancer, grimpant sur une pente douce.. Le Maréchal cligna de l’œil. Il sentait une présence hostile. Ses deux hommes, des guerriers endurcis, avaient déjà ralenti le pas, et jetaient des coups d'oeil à droite et à gauche.
Un sifflement douloureux rompit ce silence terrifiant, et un carreau d'arbalète filait en ligne droite vers le Maréchal. Le temps se ralentit, Valandil se sentait revivre la charge de la Forêt Noire. Sa main, agissant par elle même, saisit son épée, dégaina, et, dans le même mouvement, vint s'interposer sur la trajectoire du carreau, qui, dans un petit bruit métallique, s'abattit sur le sol. Soudain, le temps reprit sa course. Le Maréchal regarde à droite et à gauche, interloqué, sans pouvoir déterminer d'ou venait le tir. Il eut un sourire arrogant en se rendant compte de ce qu'il venait de faire.
Le même bruit se répéta, et cette fois, le carreau s'enfonça dans son torse.
Alors qu'il s'écroulait au sol, et que ses deux hommes se précipitait pour l'aider, le Maréchal eut le temps de murmurer : Le fils de putain

Vau
Vauban:
 

_________________
"Je joue pas pour gagner, je joue pour tuer"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nisnis39

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Sam 7 Mai - 19:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La délégation était repartie vers les lignes ennemies, une proposition d’accord en main. Cette dernière comportait des termes relativement avantageux pour le Rohan, dont la tête des dirigeants ennemis sur un plateau d’or. Combiné à d’autres actions, le Rohan sortirait grandi de cet accord ; Eodred ne s’attendait pas à ces négociations, mais si les termes étaient acceptés par la Reine Silke, il ne pourrait en être plus heureux.
Quelques heures plus tard, un messager arriva avec la réponse. L’ennemi acceptait la paix, il demandait juste quelques heures avant que la Reine Silke et le Roi Lachen ne viennent respecter leurs termes de l’accord.
Eodred était content, mais il ne pouvait pas pour autant désarmer aussi vite. Il ordonna à ses hommes de tenir les lignes et de se tenir prêt au combat malgré l’accord. Ils ne pourraient se relâcher qu’une fois que l’ennemi ait rendu les armes ; une bonne chose, car les rangs ennemis s’agitaient. La méfiance s’emparait d’Eodred, mais il ne pouvait agir et risquer de faire sauter l’accord qui lui rapporterait tant, alors il se reposait sur les rapports de ses éclaireurs. L’un d’entre eux attira particulièrement son attention :
-Mon Roi, les Confédérés ne font pas que s’armer, sous couvert de leur tente ils se placent en formation. Ils semblent faire un mur de lance.
-Félonie, cracha Eodred, c’est donc la toute la confiance que l’on peut avoir en ces chiens. Que les éoreds se mettent en place, on agira selon le plan numéro 2, que Mildred tienne sa cohorte parée à agir au moment convenu, que la première et seconde cohorte suive l’étendard du Roi.
Ainsi en quelques minutes l’Eohere était prête. L’œil averti pouvait distinguer que les cavaliers étaient différemment équipés, certains emportant une réserve de flèches. Eodred put s’adresser une dernière fois à ses hommes :
« Félonie, Félonie, cria-t-il, alors que nous tenions un accord avec la Reine qui nous fait face, alors qu’ils devaient déposer les armes, cria-t-il en montrant bien haut l’accord signé qu’il avait dans la main, alors que l’ennemi donnait sa parole, alors que qu’il semblait que le sang ne devait pas couler aujourd’hui, alors l’ennemi, sous couvert de la confiance que l’on avait placée en lui, en profitait pour s’armer, pour s’organiser, former les lignes ! Eodred jeta alors à terre l’accord qu’avait accepté la Confédération. Aujourd’hui nous ne tuerons aucun homme : ce que nous affronterons est bien plus bas qu’un homme ! Maudit soit ce jour où les hommes se sont mis au niveau des orques, comme si ce mois passé à nager dans les cadavres orques de la Moria avait influencé leur nature ! Ne retenez pas vos coups et n’ayez aucun remord. Aujourd’hui nous mettons un terme à cette Félonie, aujourd’hui Valandil Elfhelm se bat au loin pour que le sang n’ait à couler qu’aujourd’hui.
Vous êtes les meilleurs soldats de la Terre du Milieu : jamais vaincus, entrainés, efficaces et disciplinés à en faire pâlir nos alliés du Gondor ! Aucune armée ennemie, peu importe son nombre, ne peut vous résister. Aujourd’hui faites honneur à votre réputation, prouvez au monde que nul ne peut se dresser contre le Rohan sans faire face à une destruction totale.
Que les félons soient mis à terre et ne se relèvent pas. »


Et les deux premières cohortes s’élancèrent. Prenant progressivement de la vitesse, les hommes les plus lourdement équipés prirent la tête de l’armée alors que les archers mirent une distance respectable entre eux et la première ligne compacte et puissante. En face, les couvertures furent retirées, découvrant un puissant mur de bouclier ; l’armée de la Confédération était très lourdement armée – elle avait pris du galon depuis la bataille de Gundabad –, mais la faiblesse qui avait, entre autre, été la cause des grandes pertes de ces derniers lors de ladite bataille n’avait pas été comblée, en témoignait le manque flagrant de protection et de bouclier des soldats. Si les Rohirimms se lançaient au choc contre une telle concentration de lance, très peu s’en sortiraient. Heureusement, ce n’était pas le plan du Rohan.
À quelques secondes du choc qui aurait causé la perte de toute la première ligne de l’Eohere, celle-ci se déroba, profitant de l’espace qui avait été laissé entre les deux armées pour se retirer sans bloquer les troupes qui arrivaient derrière. Ce fut une surprise dans les rangs confédérés qui appréhendaient un choc et qui ne voyaient rien de tel venir. La deuxième vague commença alors son œuvre, celle-ci comprenait la totalité de la seconde cohorte ainsi que les trois quarts de la première, soit 17 000 hommes au bas mot.
Les arcs étaient tendus et prêts à décocher. La première volée ne fit que peu de dégâts, majoritairement un tir en cloche – seule une faible proportion de la vague pouvait décocher un tir tendu –, mais c’est à la deuxième volée que l’armée Rohirimm montra toute sa discipline et la valeur de son expérience et entraînement. La vague se sépara en deux, partant chacune dans un sens totalement opposé. Ainsi, ils formaient une très fine ligne qui s’étendit progressivement devant toute l’armée ennemie, sans défense. Grace à cette tactique, chaque Rohirimm pouvait décocher plusieurs tirs tendus sur les lignes ennemis ; ainsi presque chaque tir tuait ou blessait gravement, l’avantage du tir tendu étant que les flèches pénétraient l’ennemi à pleine puissance, faisant fi des fines armures que portaient les Confédérés.
Très rapidement le mur de lances qui faisait face aux Rohirimm n’était plus qu’un souvenir. La seconde vague n’avait même pas fini de se séparer ; les forces qui étaient en arrière dudit mur de lances n’avaient pas plus de chance que les premières ; elles ne pouvaient qu’attendre de se faire abattre après avoir vu leurs compagnons se faire transpercer de toute part, sans pouvoir répliquer car aucun n’était prêt à recevoir un tel déluge de flèches. Ils avaient tout misé sur un mur de lances qui s’était avéré inutile et même néfaste à leur cause.
Une fois que la seconde vague eut épuisé ses flèches, elle reforma une ligne, abandonnant l’arc pour l’épée que tous portaient à leur côté. L’armée ennemie était en piètre état, c’était le moins qu’on puisse dire. Ce répit était voulu par Eodred qui aurait pu lancer la suite quasi-instantanément après que la vague s’épuise ; il permettait à l’ennemi soit de choisir la fuite, auquel cas la poursuite aurait été facile, ou de se réorganiser tant bien que mal, comme c’était actuellement le cas, mais tout le matériel lourd était à terre. La puissance de nuisance de l’ennemi avait été entièrement placée en avant et gisait maintenant à terre, ce qui restait était légèrement équipé, une force qui aurait excellé à abattre des cavaliers démontés, épuisés par les combats éprouvants qu’il aurait dû y avoir.
La troisième cohorte lourdement équipée, menée par Mildred, s’avança alors à couvert, dérobée à la vue de l’ennemi par la ligne que formait la seconde vague qui n’avait apparemment subi aucune perte. Eodred ordonna alors la suite et, menée par Mildred, la troisième cohorte traversa les rangs Rohirimm et commença la charge, cette fois-ci à grand renfort de cors appuyés par la première et seconde cohorte qui suivit la troisième.
Les hommes du Rohan avaient reçu comme ordre de ne pas participer à cette charge s’ils étaient blessés, mais aucun n’était resté en arrière.
Cette fois, l’Eohere au complet chargea et, cette fois, ils ne se dérobèrent pas au choc. La puissance du choc mené par la troisième Cohorte et la Maréchale de l’Ouest ne souffrit d’aucun ralentissement lorsqu’elle écrasa la ligne qu’avaient réussi tant bien que mal à former les Confédérés. À ce moment-là il était clair que la bataille était gagnée ; les armes portées par les coalisés ne pouvaient même pas transpercer les armures portées par les cavaliers de la troisième et leurs montures.
Eomund, quant à lui, avait mené son Eored au côté de Mildred, mais sa mission était spéciale : après avoir participé au choc, il retira son Eored du combat et repéra ensuite d’où provenaient les ordres de l’armée confédérée. Il mena alors son Eored dans cette direction pour y trouver la Reine Silke accompagnée de ses gardes du corps. Elle tentait apparemment de fuir le champ d’une bataille qui était assurément perdue. L’Eored d’Eomund engagea alors un combat qui se termina aussi vite qu’il avait commencé par la victoire des hommes d’Eomund contre des hommes totalement démoralisés.
Ils entourèrent alors la Reine vaincue et Eomund descendit alors d’Adorn, enleva son casque et s’adressa à la Reine :
-Félonne, la bataille est finie. Rendez-vous à la justice du Roi !
-Non, je ne me rendrai pas, je ne veux pas endurer le supplice du désastre. Et dans tout cas, je serais lâchement exécuté.
 -Je vous jure sur mon honneur que vous serez bien traité.
 -Qui êtes-vous pour avoir autant d'honneur, jeune homme?
 -Eomund, fils d'Eodred, prince du Rohan.
 -Eh bien, prince. Non je ne me rendrais pas mais me permettrez-vous alors de quitter ce bas monde dans l'honneur?
 -Soit, que mes ancêtres me soit témoins que je ne manque pas d'honneur, dit-il en descendant de son cheval et en tirant l'épée.
S’ensuivit un combat ou la reine Silke mourut l’épée planté en travers de la gorge

A la fin de la bataille Eodred fit le compte rendu avec son second.
-Combien d’hommes avons-nous perdu ? demanda le Roi.
-Il semble qu’aucun Rohirimm ne soit tombé aujourd’hui mon Roi, répondit le second avec hésitation.
-Sérieusement ?! S’étonna Eodred, levant le sourcil. Des blessés ?
-Une dizaine, aucun gravement.
-Impressionnant ! Que les prisonniers soient bien traité et les fuyards rattrapés. On a des nouvelles de Dale ?
-Oui mon Roi, tout a l’air de s’être passé comme prévu
-Bien, envoyer la lettre d’annexion, des hommes pour mater les possibles résistances sur notre nouveau territoire et promouvez Storr Endomr au rang de seigneur de Dale et d’Esgaroth. Nous venons de signer un coup d’éclat sans pareil. A moins d’un coup de folie d’un esprit sénile, le sang n’aura plus a couler de notre main avant longtemps.


@Gondor:
 


@Vauban:
 


Dernière édition par Nisnis39 le Sam 7 Mai - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinople300

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2015

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Sam 7 Mai - 22:55

Mon dernier R.I.P


 L'ambassade diplomatique venait de revenir dans le camp des confédérés, et avait délivré la réponse a l'ultimatum. Certains trouvaient cela lâche, mais la Reine ne voulait plus voir de sang couler pour des raisons idiotes. Elle donnait donc les dernières directives dans la tente de commandement quand alors arriva Angrod qui de toute évidence saoul fit beaucoup de grabuge et brula la reine au visage. On dut alors se mettre a soigner la reine pendant qu'Angrod était consigné dans ses quartiers. Mais a cause de l'évènement ,qui avait fait perdre du temps a la confédération et donc retarder la reddition, le Rohan dans son ingéniosité avait penser a quelques machinations et s'était alors placer formation. En panique les guetteurs confédérés étaient alors venu avertir la Reine, qui ordonna de former les phalanges de manière préventive et elle même revêtit alors l'armure et enfila une cape blanche qui tranchait énormément avec le roux de se cheveux. Regroupant alors son état-major en haut d'une colline qui surplombait le champ de bataille, elle regardât alors l'armée Rohrrim d'en face et se dit qu'il serait peut-être encore tant d'arrêter l'attaque adverse, mais alors qu'elle était a son hésitation, l'armée Rohirrim chargea dans toute sa furie.
 "Merde... se dit-elle."

Les phalanges se mirent alors en position pour recevoir le choc de la charge mais alors que le contact allait s’établir, les premières lignes Rohirrims firent se dérobèrent soudainement en lâchant des traits meurtriers sur la formation. Ainsi les tirs furent très nourris sur les confédérés qui se cachaient tant bien que mal derrière leurs écu et avant d'avoir put se remettre après cette ruse, un deuxième cor se fit entendre et une seconde vague de cavaliers passa a travers la première qui tiraient ses dernière flèches pour charger les rangs désorganisé de leurs ennemis. Le massacre fut total, tout avantage dont disposer la confédération était maintenant réduit a néant.
Le visage de la Reine était alors impassible devant ce spectacle et elle dégaina alors en s’avançant vers la mort, suivit de ses capitaines et de sa garde. Le corps a corps dura un long moment et les troupes de chaque camp se battaient valeureusement mais les rohirrims monté sur leur grand chevaux avaient un avantage sur les hommes a pied qui leurs faisaient face. Ainsi quelque fois un Rohirrim était percé par une lance ou mis a bat par quelque guerrier mais pour ces quelques pertes, nombreuses étaient celles Confédérés. Alors après de nombreux combat, la reine décida de sauver ses hommes restants et ordonna le repli. Revenant alors en haut de la colline ou elle avait donnait ses ordres au début de la bataille, elle ordonna qu'on plante ici les oriflammes royaux et qu'on donne des ordres aux formations pour qu'elles se repli vers la colline. Organisant ainsi la retraite elle ne vit pas tout de suite qu'un escadron de cavaliers Rohirrim s'était taillé un passage a travers la ligne de front et galopait fougueusement vers elle dans l'espoir de grappiller plus de gloire en capturant les oriflammes de l'armée adverse.

Les restes de la garde de la reine et des capitaines se préparèrent alors au combat. Le choc de l'escadron fut violent et plusieurs gardes furent tués nettes. La reine de son coté se prit de face un cheval et fut alors violemment jeté a terre et en eu le souffle coupe. C'est alors que sonné elle put voir a travers un voile rougeâtre que sa garde se faisait déchiqueté et voir un Rohirrim couvert de sang s'emparer de l’oriflamme de Dale, représentant un dragon rouge sur fond bleu, et alors le brandir en signe de fierté. Se redressant doucement, elle s'empara doucement et avec difficulté se remit debout en s'aidant de son arme comme appuis. Elle senti alors une larme roulait sur sa joue et se demanda si c'était a cause de la défaite, de la douleur ou d'avoir vu tout ce sang couler a cause de sa propre fierté et de la soif de pouvoir de son adversaire.

 Quand elle fut alors debout elle put remarquer que le rohirrims avaient formaient un cercle autour d'elle et qu'ils la menaçaient de leurs lances. Le jeune homme qui tenait l'oriflamme de Dale s'adressa alors a elle et en contemplant sa proie, il lui dit:
"-Félonne, la bataille est finit, rendez vous a la justice du Roi.
 -Non, je ne me rendrai pas, je ne veut pas endurer le supplice du désastre. Et dans tout cas, je serais lâchement exécute.
 -Je vous jure sur mon honneur que vous serez bien traité.
 -Qui êtes vous pour avoir autant d'honneur, jeune homme?
 -Eomund, fils d'Eodred, prince du Rohan.
 -Hé bien, prince. Non je ne me rendrais pas mais me permettrez vous alors de quitter ce bas monde dans l'honneur?
 -Soit, que mes ancêtres me soit témoins que je ne manque pas d'honneur, dit-il en descendant de son cheval et en tirant l'épée."

 Les cavaliers autour d'eux relevèrent alors leurs lances et agrandir le cercle en formant une véritable arène pour le deux combattants. Les deux se mirent en garde et  se toisèrent. Ils firent alors plusieurs cercles, ou ils se jaugèrent l'un l'autre cherchant une faille ou un crispement qui allait annoncer une attaque prochaine. L'attaque vint en premier d'Eomund qui dans un cris de rage chargea asséna lourdement son épée dans le but de trucider la reine, mais celle-ci ne rencontra que le vide et se planta dans la terre. Silke venait d'esquiver sur le coter et tenta a sont tour une contre-attaque sur le prince sans défense. Celui-ci l'ayant vu venir donnât un coup de pied dans le ventre de son adversaire pour ainsi pouvoir se dégager. Silke se voyant ainsi repousser, le prince put alors se remettre en position. Le temps ne fut donc pas long après ce premier accrochage pour que les épées s'entrecroisent a nouveau. Les deux guerriers se tournaient ainsi autour dans une valse mortelle ou parfois des étincelles jaillissaient des chocs. Sous leurs armures, les deux combattants suaient et commençaient a s'essouflé, sentant qu'elle n'allait pas tenir la distance face a son combattant, elle se décida a lancer un foule d'attaque rapide. Le Rohirrim un peu surpris eu du mal a toute les parés et l'une d'elle parvint a briser les anneaux de son haubert sans toutefois le blesser gravement. Silke confiante s'élança alors vers lui pour le transpercer et en finir avec lui, mais le rohirrim esquiva de justesse et put alors donner un coup d'épaule a Silke et lui asséner son épée de haut en bas dans le dos.

  Sentant l'acier déchirer alors sa chair, la reine tituba, fit quelque pas, lâcha son épée puis senti ses jambes se dérobaient. Elle tomba alors lourdement sur les genoux. Et fixa alors son sang sur l'herbe verte. La vive douleur qu'elle ressentait la faisait réfléchir extrêmement vite, si vie que toute ses pensés se déroulaient quasiment en même temps. Elle pria alors Iluvatar de protéger sa petite et douce fille. Entendant ensuite les pas du prince qui s'approchait d'elle, elle se remémora alors tout les moments de joie de sa triste vie.

 "Henning..." murmura-t-elle dans un dernier souffle avant que la lame du prince ne l’exécute en lui traversant la nuque a la verticale.


 Et alors qu'il s'éloignait de la dépouille sanguinolente, le prince foula du pied un pendentif qui dans les derniers rayons du jour reflétaient un motif représentant deux personnes couronnées qui se tenaient la main et au milieu d'eux un personnage plus petit.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elessar

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Sam 7 Mai - 23:34

Tar Palantir étant régent du royaume en l'absence du roi doit recevoir les doléances du peuple. C'était la partie la plus chiante on comprend aisément que JDD soit devenu accro aux fromages mais en ce qui concerne Tar Palantir il avait attrapé un tic de langage qui était: "Muda, muda,muda,muda" et quand il était fatigué "Ora, ora,ora". Il jouait régulièrement aux échecs avec un garde, le plus puissant combattant bien que personne ne l'ait jamais vu combattre, il était extrêmement bon et chanceux son nom était Ar.

Vauban
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vauban



Messages : 100
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Yorwick

MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   Dim 8 Mai - 0:00

FIN DU TOUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)   

Revenir en haut Aller en bas
 
vingt-troisième tour du MV middle earth. (Úrimë FO 200)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le glorieux forum des Mondes Virtuels :: Archive des Anciens MV :: LOTR :: MV Middle earth-
Sauter vers: