AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tour 8 › Hi. 868

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxsilv

avatar

Messages : 344
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Par-delà la Porte des Mondes

MessageSujet: Tour 8 › Hi. 868   Dim 19 Nov - 22:36

Tour 8

Hiver 868

.


L’hiver étend son manteau blanc sur Tempérys, interdisant tout déplacement en province hostile non dévastée. Les armées peuvent enfin souffler – du moins, pour celles qui ne sont pas directement engagées dans des opérations militaires – et certaines, souvent mises à contribution, en ont bien besoin. Quoique l’un des partis concernés ne soit plus là pour en parler, trois fous de guerre caracollent en tête du classement des factions les plus combatives (classées par ordre décroissant de batailles engagées en tant que commandant depuis le tour 1) :
Spoiler:
 

Résumé du tour précédent :


Les habitants de Féard sont paniqués à la vue de ce qui ressemble à une déchirure dans le ciel, perçue par l’évêque local comme le signe d’un grand malheur. À ce mauvais présage s’est ajoutée l’arrivée d’un hiver précoce, plongeant la cité-marchande dans une grande inquiétude, n’étant cette année pas certaine d’avoir assez de vivres pour nourrir tout le monde [carte horreur].

Mais qui arrêtera l’insaisissable amas Karmashi ? Feintant de prendre une place-forte naine, il préfère ne faire que passer pour s’emparer de la moitié occidentale du bastion d’Ochoz, tandis que plus au sud il se rappelle au bon souvenir du bastion de Trassen, culbutant une armée de Fürn qui passait par là !

C’est pour répondre, entre autres, à cette question que les délégations de toute la Vallée convergent vers Oltwirk, où doit se tenir une réunion historique pour organiser la défense face à ce qu’il convient désormais d’appeler la Seconde Migration pirke. Ont répondu présents les clans Alenyel et Zebhyriel, le duché deltique, le comté valamarnois, la Fraternité de Fürn et bien sûr les bastions d’Oltwirk, d’Ochoz et de Trassen, dont les émissaires des deux derniers pourraient ne jamais rentrer chez eux ; toutes ces factions participeront au Conclave qui se déroulera à huis clos.

En parlant de Conclave, les murs d’Oltwirk ont à nouveau tremblé ; un cri furieux a retenti de façon plus forte encore que la dernière invention d’Artémis, et pour cause : il provient d’un endroit beaucoup plus proche, le cercle astral. En effet, le clan Norrowel a commis une nouvelle bavure dans son expansion effrénée, réveillant la colère des cieux, en l’occurrence un dragon endormi depuis si longtemps que même les Elfes n’en avaient plus gardé le souvenir. Depuis sa découverte inopportune, des langues de feu lèchent l’orée méridionale des forêts de Béryl.

Du côté des Humains, la guerre civile prend la forme d’un ballet de mercenaires, gravitant entre le duché deltique, la marche léonine et le domaine royal, sans jamais combattre… ou presque. Des mercenaires sous la bannière deltique ont affronté l’armée léonine assiégeant Margépic. Certes, ils ont perdu, mais les pertes infligées ont été suffisantes pour dissuader le seigneur adverse de reprendre sa ville.

Pépinople, au sud, ne se contente plus de trembler face à la menace pirke, son arrière-pays est secoué comme un prunier par les forces Galeki et Igrudi, qui font leur jonction sous ses murs ! Jamais les Humains dans toute leur histoire n’ont eu à affronter d’armée pirke aussi nombreuse ! Que la cité vienne à tomber, et le lien maritime avec l’Archevêché sera rompu ! Les processions quotidiennes qui se déroulent à l’intérieur de la capitale du duché deltique suffiront-elles à écarter ce péril ?

En parlant d’Archevêque, une partie des reliques de saint Sylvain, découvertes par le seigneur Hardy, lui ont été envoyées, tandis que son Siège accède à la demande des autorités en envoyant Monseigneur Henri à Fürn, afin qu’il devienne le premier évêque de la cité et se charge de poursuivre l’évangélisation des Nains. C’est peut-être le dernier ecclésiastique à avoir traversé la mer diaphane avant qu’elle ne se referme sur Équilia… C’est pourquoi il représentera la Foi au Conclave d’Oltwirk.

Pendant ce temps, au cœur du territoire Galeki, la rage tribale gronde… au grand dam de Lothard et de sa clique.

Que d’aventures ! En comparaison, la scène diplomatique, dominée cette saison par une faction, apparaît beaucoup plus calme :

· la Fraternité de Fürn s’est alliée au bastion d’Oltwirk,
· la Fraternité de Fürn garantit l’indépendance du siège de l’Archevêché.
Spoiler:
 

Hors Role Play (HRP) :


J’ai le regret de vous informer du départ d’@Ilyu ; sa faction est dorénavant jouée par mes soins. Or, je suis moi-même éreinté par plus de deux mois passés à consacrer une partie conséquente de mes week-ends à des fins de tour dont la durée n’a de cesse de s’allonger. Aussi préféré-je vous avertir que je ne suis pas sûr de pouvoir matériellement assumer mon rôle de MJ encore longtemps.

Ceci étant dit, je tiens à rappeler que coloniser comporte des risques et que, pour certaines factions (le clan Norrowel, ainsi que les bastions d’Oltwirk et d’Ochoz, pour ne pas les citer) la balance entre les bénéfices et les risques penche clairement en faveur des seconds ! En effet, l’addition à son territoire de quelques cases, à moins qu’elles ne comportent des ressources, ne rapporte que quelques centaines de piécettes tous les 4 tours, ce qui est assez peu compte tenu de la durée pressentie de la partie, alors que la dévastation entraîne un manque à gagner pouvant dépasser le millier ! C’est pourquoi, m’est avis qu’avoir des troupes prêtes à intervenir au cas où la colonisation se passe mal ne serait pas du luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShahAbbas

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 06/02/2016

MessageSujet: Re: Tour 8 › Hi. 868   Dim 26 Nov - 14:49

Wololo contemplait la fin de son travail et ordonnât à ses copistes qu'on fit envoyer les lettres dans les principaux diocèses du pays, avec une mention exceptionnelle pour l’archevêque (le tout est inconnu du chef de l'amas):

Traduit du latin

"Écoute, O mon père, les avis d'un tendre fils."

Wolus presbytère, abbé, serviteur de Dieu, à X Archevêque/évêque . Aime Dieu et observe ses commandements. — Nous voulons que tu saches que tu nous es souverain dans les choses spirituelles et temporelles. La collation des bénéfices et des prébendes  t'appartient en toute façon et si tu as la garde de quelques-uns qui sont vacants, conserve leurs fruits aux successeurs ; et si on en as attribué sans ton autorisation, nous déclarons qu'une telle collation est nulle et, en tant qu'elle procède de facto, nous la révoquons. Et ceux qui croiront autrement, nous les réputons hérétiques.
Saches que nous avons à cœur de conserver ton autorité à titre de vicaire dans tout les endroits nouvellement lieux de foi là ou pirkes vient, que l’œuvre de Dieu et la préparation de son royaume sur cette Terre est déjà fait préparé dans ces communautés. Désormais un Clovis très dévot vient dans ces contrées reculées du Christ pour y apporter piété et ferveur de la vraie croix.
Saches notre désarroi fasse à l'hérésie naines grandissante dans ces contrées qui prêche une fausse religion et adore un Dieu haineux et corrupteur qui s’accapare les miracles du sauveur et décrète conciles quand bon lui semble sans avis de l'église.

Donné à Karmachi, aux nones de décembre, la 9e année de notre abbatiat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinople300

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 25/09/2015

MessageSujet: Re: Tour 8 › Hi. 868   Dim 26 Nov - 19:45

Dans les rues ensoleillés de la capitale, une foule s'est formé. Au milieu de cette foule un barde elfe et ses troubadours Nains chantent une complainte sur les tristes évènements dans le sud:


Spoiler:
 


A la fin de la chanson, la foule est ébahie d'un tel talent. D'un coup, elle crie des Hourra et des viva et une pluie d'or s'abat sur les artistes. Ceux-ci sont portés en triomphe autour de la ville et selon la tradition sont enduits de confiture de fraise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jemjine

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/08/2017
Localisation : (Ibelorn) Clan Alenyel

MessageSujet: Re: Tour 8 › Hi. 868   Mer 29 Nov - 13:46

UN DRAGON FURIEUX
Hivers 868,
Askarin de Ibelorn, dirigeante elfique du Clan Alenyel

Depuis la mort de la dirigeante du Clan Norrowel, les catastrophes semblent pleuvoir sur lui, comme si le deuil ou l’absence de reine déboussolent ses agents qui ne savent plus prendre de décisions raisonnées. Après la survenue de rebelles au printemps 868 de notre ère, une nouvelle mission de colonisation – encore initiée par Elhara – a provoqué la fureur d’un dragon qu’elle aurait réveillé … Pendant que j’écris ces lignes, la créature dévaste les terres de mes confrères.

Cela a d’ailleurs valu un certain surnom à cet agent qui est parvenu à mes oreilles aujourd’hui : « miss catastrophes » ! Et non satisfaite de ses échecs, elle compte ré-entreprendre à ce jour des actions de colonisation dans la même région. En tant que dirigeante du clan voisin, seulement régente du leur, je n’ose l’en dissuader totalement, bien que cela me semble une bien mauvaise idée, surtout en vue de la situation où plus de la moitié de leur territoire est terrassée par la colère que cette colonisation provoque depuis plusieurs mois. Dire que nous redoutions d’irriter nos voisins nains par ces conquêtes !

Certes, la première fois, avec l’aide de mon armée, nous étions parvenus assez facilement à y remédier ; mais affronter un dragon, il en est hors de question ! Avec Aeglothiel, la dame de Forën, nous sommes d’accord sur l’idée qu’à l’heure qu’il est, nous ne pouvons accroître la colère de ce reptile volant, roi du ciel, en l’attaquant frontalement ; encore moins de le tuer ! Cela ne ferait que retourner contre nous les trois autres dragons ayant rejoint nos clans respectifs, il y a quelques saisons, pour aider à assurer notre survie.

Aussi optons-nous pour l’apprivoiser et en faire un allier ; ce ne serait pas du luxe face à la menace pirke, mais surtout cela ne rompra pas avec la fervente loyauté de nos ancêtres qui ont su obtenir leur protection sacrée. Par conséquent, j’ai contacté personnellement la Guilde des Truants Anonymes pour demander aux factions humaines, naines et évidemment elfiques de nous aider à dompter ce dragon. Vous me direz : « Quels intérêts aurons-nous à le faire ? ».

Premièrement, le clan Norrowel n’est pas en état de se joindre au Conclave de Tempérys pour lutter ensemble contre la Seconde Grande Migration pirke à cause de ce désastre qui ronge son peuple et son pays.
Deuxièmement, un dragon de plus dans nos rangs nous ferait gagner un avantage certain face à nos ennemis communs. Ne le prenez pas comme une potentielle menace que nous pourrions retourner contre vous, je n'ai à cœur que de rétablir la paix à Tempérys.
Enfin, parce que je place une récompense de 1 000 Mc à partager entre tous ceux qui participeront à la mission, je sais que cette aide financière peut vous être bénéfique dans le but commun qui est sauver Tempérys.

Je vous espère nombreux pour répondre à cet appel,
Que les premiers-nés nous gardent sous leur protection et aiguillent notre jugement pour le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeray

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/09/2017

MessageSujet: Re: Tour 8 › Hi. 868   Mer 29 Nov - 22:43

Bastion de Trassen


Le Conclave de Tempérys… Patinait, il n’y avait pas d’autres mots. Et même au sens propre, puisque, l’hiver passant, quelques scéances de négociations infructueuses avaient été entrecoupées de patinage sur les plus hauts sommets du Bastion d’Oltwirk.

Au reste, son père s’occupait de sa tâche comme il pouvait : il n’était pas devenu chancelier pour rien, et il passait son temps à négocier continuellement avec les différentes castes du Bastion et les dirigeants des autres races de Tempérys.

Alors, Artémis gérait à distance les affaires de Trassen. La perte de la Bordure Trass était un nouveau coup dur. Mais globalement, les affaires étaient florissantes, et les automates s’amélioraient de jour en jour. Un projet d’automate géant occupait l’esprit de la Maitre Ingénieure Eva Ochezenacht, et les premiers plans commençait à poindre. Nul doute qu’ils ne seraient utiles dans cette guerre, vu les délais et le coût astronomique annoncé. Mais Eva ne s’arrêtait pas à ce petit détail, contrairement aux marchands qui dénonçaient une pure folie.



Premier prototype d’automate géant de type Bastion, en action sur des pirkes (images d’artiste à l’échelle)

Mais de temps en temps, Artémis laissait aller ses pensées, d’autant plus que, dans le courrier que lui envoyait l’intendant Gorim se trouvait très souvent des lettres de Wilhelm. Le ton avait clairement dévié depuis leurs premiers échanges, et maintenant ils flirtaient sans ambages. Elle ne cessait de penser à lui, et ses lettres devenaient passionnées. Aussi donc, elle lui répondait toujours plus ardemment. Et à l’aube de la nouvelle année naine, elle termina la lettre par ces runes :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berton

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 22
Localisation : Forën (Clan Zebhyriel)

MessageSujet: Re: Tour 8 › Hi. 868   Mer 29 Nov - 23:22

La vie d’Aeglothiel, fille des Premiers-nés, Dame de Forën, Reine du Clan Zebhyriel


- Livre XIV -



*** Tel un diplomate ***

Percevon le Berrylois, le représentant du clan Zebhyriel se précipitait haletant dans les halls d’Oltwirk. N’ayant pas reçu la missive précisant que le conclave avait été décalé de trois jours, il se pensait en retard de… justement trois jours. Il atteignit finalement la salle de réception dont il ouvrit brusquement la lourde double porte. Trop essoufflé pour pouvoir terminer le moindre mot, il attendit vingt bonnes secondes pour reprendre son souffle : « Désolé pour le retard, mon cheval s’est échappé lors de ma dernière nuit à l’auberge. Je ne l’ai sans doute pas suffisamment bien attaché. Du coup, j’ai du faire le reste du chemin à pied. Bref, j’espère que je n’ai rien raté d’important. »

Il se mit à chercher frénétiquement dans ses poches : « Merde, à Forrën, ils m’avaient demandé de vous demander un truc. Du coup, je l’ai écrit mais, comme une tête d’épingle, je crois que j’ai oublié le papier… Ca doit être cette nuit à l’auberge. Il y a cette vieille femme qui m’a pris la tête avec ses histoires d’épée. Elle puait le vieux fromage et bégayait comme une alouette. C’est comme ça qu’on dit, non ? Du coup, je lui ait répondu : Non merci ! Votre camelote et vos histoires, ça ne m’intéresse pas ! Je suis déjà en mission pour le clan Zebhyriel, moi ! Bref, du coup, en gros pour résumé ce qu’ils voulaient dire c’est que le clan Zebhyriel est souvent victime des colibris (sous entendu des types qui oublient toujours tout. Heu… non, oubliez ça). Bref, tout ça pour dire que je voudrais bien qu’on considère le Clan Zebhyriel en tant que tel ».

La suite des négociations, Percevon ne s'en souvenait plus. Il était bien trop préoccupé à se ressasser ce que lui avait dit la vieille au fromage que pour prêter attention à ce qui se racontait...

_________________
« Oui, alors, pourquoi ? Pourquoi trahir sans arrêt les gens avec qui je collabore ? Je dirais que c'est probablement une réponse compulsive à une crainte de m'attacher. Briser une relation plutôt que la cultiver pour ne pas se retrouver démuni face au bonheur. Oui, pour répondre à votre question : j'ai peur d'aimer ! »
La Roi Loth d'Orcanie (François Rollin) dans A. Astier, Kaamelott, Livre VI, "Praeceptores".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guilorque



Messages : 54
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: Tour 8 › Hi. 868   Mer 29 Nov - 23:35

Réunion du mois de décembre 868 de l’ère Duale


Salle des Égaux

Président: Michèle le grand

Membre Permanents:
Charles le téméraire
Louix le petit
Charle le pauvre
André renégat
Maxime forestier

Personne siègeantes :
Le Seigneur de la Marche.
L'évèque Monsieurs Mauris le Bon
Ambassadeur diverse.
Personne du peuple.
Personne de la noblesse
Personne du clerger.
Personne diverse

Ouvert au publique: Oui.

Sujet: Le retour des ancienne Loi d'avant la réunion des royaumes de 638

Nombre de page: 54
Copiste: frère Louix le bon
Copie faite: Non

Nombre de Jour de discution: 14
Nombre de personne présente: 3 141
Nombre d'observateur: 3000


Conclusion:

Les anciennes lois devrons subir des changement pour étre en accord avec notre époque, loi autre que celle du 2eme livre chapitre 2 à 4 et 10 à 15, du 3éme livre chapitre 4 et 14,  les accords 45 à 62-1, Ainsi que les ordonnances du défunt seigneur Guillaume Hardy

Vote accepter à 2 841 contre 300

Extrait du Compte-Rendue de la Salle des Égaux, Décembre 868, Le retour des ancienne Loi d'avant la réunion des royaumes de 638.



Nouvelle du front :
Depuis maintenant plusieurs mois le siège de Margépic durait, les hommes du Seigneur Hardy patientais calmement face au murailles de la ville, avec de la nourriture apportée par les paysans des alentours venus soutenir les troupes du seigneur, afin de pouvoir le voir.

Nouvelle politique:
Le Seigneur Hardy a fait ouvrir la "Salle des Alliés", qui réunira tous les diplomates et ambassadeurs des alliés du royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vauban



Messages : 103
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Yorwick

MessageSujet: Re: Tour 8 › Hi. 868   Mer 29 Nov - 23:59

Nous sommes au regret du vous annoncer le décès de la Reine Jeannette cruellement empoisonnée par ses ennemis (aka le seigneur Hardy). Tout les proches de la reine sont attendus pour ses funérailles. Le Roi Robert I, assurera l'intégrité du royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tour 8 › Hi. 868   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tour 8 › Hi. 868
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le glorieux forum des Mondes Virtuels :: Archive des Anciens MV :: MV Temperys :: Plateau-
Sauter vers: