AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tour 6 › Été 868

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxsilv

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Par-delà la Porte des Mondes

MessageSujet: Tour 6 › Été 868   Lun 30 Oct - 0:39

Tour 6

Été 868

.


À présent que le MV dure depuis suffisamment de tours pour que vous soyez familiers des règles qui lui sont propres, j’ai l’honneur de distinguer les trois factions / joueurs dont les apartés sont les mieux rédigés et pour lesquels j’ai le moins de choses à redire d’un point de vue strictement formel :
Spoiler:
 

Résumé du tour précédent :


L’amas Karmashi et le bastion de Trassen semblent enfin avoir surmonté le contrecoup des pillages de l’année précédente.

Trassen outragé, Trassen brisé, Trassen martyrisé mais Trassen libéré ! Le bastion meurtri recouvre son intégrité territoriale. L’Ostpolitk naine aura-t-elle bientôt raison du dernier amas pirke de l’Est ?

L’amas Karmashi semble déterminé à faire davantage que vendre chèrement sa peau ; il dévaste l’arrière-pays des Faiseurs de Mémoire, qui demeurent stoïques derrière les murs de Spiror.

À l’ouest, cependant, la colonisation effrénée du cercle astral et, plus largement, des monts cristallins, non contente de réveiller les inimitiés entre les Elfes et les Nains, suscite des troubles internes : des sentinelles ulcérées dévastent le cœur du clan Norrowel au moment même où des mineurs furibonds sapent les fondements de l’économie d’Oltwirk !

Les cimes astrales se sont alors fait le relais d’un rugissement puissant, capable de faire passer le cri d’Artémis pour insignifiant…

Pendant ce temps, au sud, des choses terribles se produisent… Dans un souci de concorde, l’Archevêque accorde une dispense à Damoiselle Jeannette pour qu’elle puisse, par un mariage, sceller la réconciliation avec Sire Robert. En outre, il se réjouit de la construction d’églises à Fürn et accorde moult indulgences au Prince Protecteur de Féard pour ses larges dons visant à la préservation de la Foi.

Le domaine royal restaure son intégrité territoriale, tandis que la marche léonine, à défaut d’effectuer celle regni, poursuit sa translatio Igrudi. Néanmoins, Dieu ne semble pas avoir complètement abandonné le seigneur Hardy, qui a lui aussi découvert des reliques, en l’occurrence celles de saint Sylvain, un abbé cistercien.

Dans un élan fougueux, l’ost « royal » mène une offensive infructueuse contre l’amas Galeki ; sans doute le duché deltique, lui-même conforté par ses succès dans la guerre de succession, lui saura-t-il gré de s’être sacrifié pour lui.

Enfin, il est dorénavant de notoriété publique que :

· Le bastion de Trassen a refusé de se soumettre à l’amas Raani,
· L’amas Galeki s’est soumis à l’amas Raani,
· Le domaine royal a déclaré la guerre aux amas Galeki et Raani.
Spoiler:
 

Hors Role Play (HRP) :


Lorsque vous rédigez vos apartés, voici quelques conseils pour faciliter le travail du MJ (qui se languit de ne plus piocher de carte « horreur » depuis le premier tour Sad ) :

  1. Indiquer les actions des personnages de renom dans l’ordre où ils ont été communiqués au tour 0 (placer les nouveaux à leur suite, par ordre d’apparition),
  2. Imiter la structure des apartés du MJ en allant à l’essentiel, afin d’éviter de donner des instructions contradictoires,
  3. Préciser toujours l’agencement et l’engagement des armées (c’est d’autant plus simple qu’il n’est nul besoin de faire des plans de bataille alambiqués).

Et si vous ne voulez pas vous embêter, utilisez le tableur créé par @Ilyu ; il est très bien.


Dernière édition par Maxsilv le Jeu 2 Nov - 13:14, édité 1 fois (Raison : Édition des annonces diplomatiques)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elessar

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Lun 30 Oct - 1:55

JOOOOOUUUURNAAAAAAAALLLLLL

BRULEZ LES! BRULEZ LES TOUS!

C'est la mort! C'est la fin! Notre grande armée a été vaincu! Bohémond cet incapable a perdu toute mes forces! Sad Je savais qu'il était CON-étable! Soit disant qu'il m'aurait dis d'équiper les troupes d'armures, mais ils en n'ont pas besoin. Ce sont des hommes de fer, ils sont très bien résistant comme ça ! Mais apparemment non sniiiifff, je suis entouré d'hommes émasculés et faibles! incapable de défendre le royaume. Je tiens à préciser que je vais faire exécuter mon chiancelier pour détournement de fond, mes chevaliers n'étant pas équipés avec des chevaux, mais des anes. Je tiens à capturer tout les paysans vougiers qui ont quitté la bataille pour les moissons, saleté de paysans! Je hais les paysans, je hais Bohémond de Tarentulle, si il lui un tant que soit peut d'honneur il se suicidera!
Les demi portions et les bouffeurs de laitue se moquent de nous! Ce n'est pas POSSIBLE! Mon armée valait le double de n'importe quelle armée naine. Je décide remplacer Bohémond de Tarentulle par son neveu Tancrède le Mauvais, en espérant qu'il soit bien meilleur que son défunt oncle. La seule solution pour s'en sortir, c'est d'envoyer Moubi, Moubi les exterminera tous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elessar

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Lun 30 Oct - 15:20

Organigramme du Royaume Humain:

Jeanette Roi des Hommes, Gonfalonier de la Sainte Eglise, Grande protectrice du Royaume.

Chiancellier: ( Almar de la Cuivrière RIP) nouveau Bernard d'Anrilévie.

Con- étable: (Bohémond de Tarentulle ancien) nouveau Tancrède d'Araigne dit ''le mauvais''.

Maitre des finances: Chilpéric de Balcanie dit ''l'honnête''.

Maréchal: Adhémar de Chateau-la-plage.

Conseiller spécial:Aymar de Thierry-le-Chateau.

Grand baveur: Amaury Arnaud.

Grand Persécuteur: Bernard Do Guy.

Evêque de Cylinve: Maurice d'Horiou.

Abbé de Monlinve: Dominique de Sujer, Dit Abbé Sujer.

Fou du roi: Luc de Méluche dit ''l'attardé''.

Echanson: Gerhard de Cronanburg.

Maitre des lois: Henri de Daloze.

Cuisinier: Donald de Macque dit le ''gros''.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elessar

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Mar 31 Oct - 14:18

Les chroniques de Moubi:

Une fraiche nuit de printemps à Cylinve:

''Vas y, enfonce la porte. De toute façon il n'y a plus de gardes, ils sont tous partis au sud pour la grande bataille.'' L’acolyte enfonça la porte d'un coup d'épaule sec. Ils étaient enfin dans le magasin d'Aldo Lepringre, l'orfèvre du quartier des bourgs du nord. Les deux voleurs commencèrent à dévaliser le magasin, à s'emparer de toute sorte de pierres précieuses et de métaux précieux. Pendant leur larcin, ils entendirent un bruit dehors comme un traineau qui glisse sur le sol. L'un des voleurs s'arrêta de peur, son compagnon réagit: ''T'inquiètes. Surement un traineau qui passe, y a plus de gardes, tu t'en fous.'' ''Oui, mais nous ne sommes plus en hiver, les traineaux ne sont plus sensés glissés.'' L'autre haussa les épaules, et continuèrent leur délit. Soudain le sol craqua à l'entrée du magasin, une ombre découpée par la Lune au loin. Une ombre vengeresse et menaçante, les deux voleurs crièrent et puis plus rien.

* le lendemain matin*

''Maitre du guet Arthur, venez voir, nous venons de retrouver ces deux voleurs traumatisés et encore assommés, dans la rue des bourgs du nord.'' ''C'est étrange vous ne trouvez pas?'' '''Quoi?'' ''Que l'on retrouve tout le temps des criminelles comme ça, assommer sans qu'ils puissent commettre leur larcin, et ce depuis que l'armée est partie. C'est comme si quelque chose nous surveillait. Une sorte d'ange sur la ville qui protège ses honnêtes gens. Mais que se déplace que la nuit, une sorte de chevalier noir.'' ''Oui mais ce chevalier noir est violent, il laisse de multiple contusion à ses victimes, et en tabassant des gens comme cela dans la rue, n'est il pas lui aussi un criminel?'' Dit le sous fifre. ''Tu ne comprends pas, ce n'est peut être pas le héros dont Cylinve veut, mais c'est le héros dont nous avons besoin. Aller maintenant attache bien ces criminels, nous allons les punir, il faut leur couper les mains.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yandhen

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Mar 31 Oct - 17:11

Assis sur son trône, aiguisant son couteau, Lothard chef de l'amas Galeki réfléchissait encore à d'odieux larcins, lorsqu'entra sans coup férir son terrible compagnon: Bertrand Hervé Laumond.

- Mon Roi! Mon Roi! Grande nouvelle pour notre cause! Nous avons pu nous soumettre à l'amas Raani sans problèmes! Ces derniers n'ont pas mal pris nos raisins secs et mes livres élogieux à leur égard!

-Parfait, eh bien...

-Mes élans héroïques les ont fait pleurer à chaudes larmes, et ma présence auprès des combattants leur a permis de retrouver espoir

-D'accord, mais...

- Tel un des grand Roi Antique, j'ai mené par la verve la résistance face au despotisme étrangers!

- Non mais ferme là! C'est pas vrai! Toujours obligé de jacter comme ça?

- Mais voyons mon bon Roi! Il est nécessaire de vous donner les faits!

- Certes, mais tu pourrais faire court non?

- Je m'insurge! C'est... *SBAF*


La porte s'ouvrit à la volée, laissant entrer le général Grudu, commandant en chef des armées Galeki

-GRUDU GRUDU!

-Oui, bonjour Grudu, quel bon vent t'amène?

- Grudu! Grudududugrududu!

-Comment? L'ost royal s'est empalé sur nos troupes?

- Grudu grudu grudu!

- Et leur générale est entre nos mains?

- Grugrugrudu!

- Et en plus de cela, il ne reste que pu de chose à l'ost royal si bien que notre avancé instable peut être entamé? Que la gloire et la fortune nous attends?

- Grudu

- Parfait général! Voilà qui est parfait! Tu as bien mérité une promotion! Tout se déroule selon mes plans. Comme l'on dit "Rosa rose... et spiritus Rex". Ça ne veut rien dire, mais je trouve que c'est particulièrement dans le ton! Il est temps de faire trembler le monde! En avant Grudu! Continue tes actions selon le plan prévu!

-GRUDU!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berton

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 22
Localisation : Forën (Clan Zebhyriel)

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Mer 1 Nov - 21:28

La vie d’Aeglothiel, fille des Premiers-nés, Dame de Forën, Reine du Clan Zebhyriel

- Livre XIV -





*** Landroval ***

Aeglothiel attendait toujours le retour de l’armée du clan et son arrière-petit-fils Galhir qui tardaient à revenir de la Trouée Ignée. La nouvelle de la victoire à Igrud était parvenu jusqu’à Forrën mais depuis lors plus aucune nouvelle ne leur vint. Chaque matin à l’aube et chaque soir au crépuscule, Aeglothiel scrutait l’horizon depuis la tour Ithryn sans pour autant voir le signe d’un quelconque retour. Aux premières lueurs du cinquième jour avant la fin du printemps, Aeglothiel, résignée s’apprêtait à redescendre une nouvelle fois de la tour, lorsqu’elle aperçut une ombre dans le ciel, comme sortant des rayons du soleil levant. Cette ombre s’approchait inexorablement d’elle, déployant des ailes biens plus larges que celles d’un oiseau.




Il s’agissait de Landroval, le dragon de son père Amlughir. Landroval n’était jamais véritablement revenu depuis la disparition de son maître. On pouvait certes l’apercevoir de temps à autres tournoyant dans le ciel de Forrën, comme à sa recherche puis repartant à l’est. Mais cette fois-ci, Landroval se posa, juste devant Aeglothiel, semblant reconnaitre là la fille de son maître. Elle s’approcha, le toucha, grimpa sur son dos. Sous les yeux du peuple de Forrën, elle s’envola, tournoyant majestueusement dans le ciel. Mais le dragon s’éloignait de plus en plus et bientôt Aeglothiel disparu à l’horizon…


_________________
« Oui, alors, pourquoi ? Pourquoi trahir sans arrêt les gens avec qui je collabore ? Je dirais que c'est probablement une réponse compulsive à une crainte de m'attacher. Briser une relation plutôt que la cultiver pour ne pas se retrouver démuni face au bonheur. Oui, pour répondre à votre question : j'ai peur d'aimer ! »
La Roi Loth d'Orcanie (François Rollin) dans A. Astier, Kaamelott, Livre VI, "Praeceptores".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jemjine

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 31/08/2017
Localisation : (Ibelorn) Clan Alenyel

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Jeu 2 Nov - 15:45

Été 868,
Askarin de Ibelorn, dirigeante elfique du Clan Alenyel

Malheur ! Tandis que le clan Norrowel est encore en deuil, la région d’Ozyria est ravagée par des « sentinelles ulcérées ». Selon ma générale bien informée, il s’agirait d’archers de notre propre race qui souillent ainsi leurs terres ! Que leur vaut tant de colères envers leur patrie mère ? Comment des elfes peuvent-ils se retourner ainsi contre leur royaume, rompant par conséquent la paix séculaire ?

Certes, cette faction a essayé de coloniser une zone limitrophe de leur territoire, en vain, mais ce n’est pas une raison pour se sentir tant offensés et répandre ainsi la violence pendant que le pays pleure encore sa défunte reine !

Même les dragons sont revenus face à tant de violence. En effet, tout comme mon cœur ne supporte pas d’observer le clan voisin se déchirer, ces nobles reptiles volants semblent bien décidés à venir en aide à notre race qu’ils chérissent depuis tant de siècles de cohabitation, d’apprivoisement et d’entraide.

Les dragons sont donc de retour ; quel joie fut pour moi d’entendre leur cris résonner depuis les cimes astrales ! Mes parents m’avaient tant de fois parlé d’eux en louant leur mérite et leur courage. Tandis que je me réjouis de les revoir à nos côtés après des années et des années à vivre loin de nous, je crains que leur retour ne soit qu’un mauvais présage … Je me demande si les rebelles assiégeant la région d’Ozyria sont la seule raison de leur présence ; j’ai bien peur que les dragons ne sentent une guerre éminente avec les Pirques … Mon cœur frémit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jddelsignore

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 20
Localisation : Oltwirk

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Ven 3 Nov - 1:20

BASTION D’OLTWIRK



Les erreurs du passé ne peuvent pas être reproduites éternellement ! L’accélération récente de la colonisation – naine, humaine ou elfique – à l’Ouest pourrait s’accompagner d’une atmosphère de plus en plus dégradée entre nos peuples. Mais l’heure n’est pas à de telles sottises : les Pirkes pressent les frontières du monde civilisé de toutes parts. Du mieux que nous le pouvons, nous devons demeurer unis en ces temps troublés.
Le Bastion d’Oltwirk invite donc les dirigeants concernés par la question du Cercle Astral à envoyer des émissaires et prendre part à une nouvelle discussion à ce sujet ; il est désormais temps de revoir les termes du précédent traité (rendu caduc par nos actions récentes). Le début des négociations débutera dans quelques mois, une fois que tout le monde sera à destination.
Nous serons également honorés d’accueillir des délégations venues d’ailleurs. L’occasion est toute trouvée pour quiconque souhaite faire valoir des droits territoriaux par la voix diplomatique – la plus fiable. En ce sens, nous ne voyons aucun inconvénient à élargir ces discussions à un re-dessin général des cartes de Tempérys !

Assurez-vous de passer par la capitale valamarnoise Losian, puis de poursuivre votre route vers le nord-ouest en direction de Féard afin d’atteindre Oltwirk en toute sécurité. Évitez le sud des Monts Cristallins ; il est actuellement secoué par quelques groupes de brigands armés.
Pour conclure, inutile de préciser que les Pirkes ne seront pas admis.

Nordin, diplomate en chef du Bastion d’Oltwirk


--------------------------------------------------------------------

HRP : Je lancerai officiellement les négociations le tour prochain. Vous pouvez donc toujours préciser votre participation dans votre RP suivant sans que cela ne pose de problème.
Concernant le Cercle Astral, les principaux concernés sont les clans Alenyel et Norrowel, ainsi que moi-même (Bastion d’Oltwirk). Les factions alentours (République féarde, Comté valamarnois, Duché deltique ou ce qu’il en reste) ont évidemment tout leur mot à dire également. À eux de voir.
Comme je le laisse entendre, celles et ceux qui voudraient faire valoir des revendications de manière officielle et/ou RP par la même occasion peuvent en profiter sans problème.

_________________
HAIL TO CARANTHIR !

Dilium > you fast bastard!
Dilium > ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxsilv

avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Par-delà la Porte des Mondes

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Ven 3 Nov - 10:27

Temps fort du MV

.


Le vent avait érodé les encoches taillées à même la roche, rendant périlleuse l’ascension de la paroi abrupte, le moindre faux pas pouvant vous précipiter dans un mortel abîme. Seule dans le silence de marbre du cercle astral, la frêle silhouette engagée dans cet escalier de pierre parfois trébuchait en se prenant les pieds dans les plis de sa robe aux couleurs azurées, souvent grimaçait face aux courants d’air froid venus des cimes, toujours s’appuyait sur son bâton orné, mais jamais ne manquait une marche.


En contrebas s’agitait la Vallée. Face à cette accélération soudaine de la trame événementielle, la longévité extrême des Elfes, jalousée par les autres races, était autant un don qu’une malédiction. Sur des périodes pouvant durer une éternité, à savoir jusqu’à ce que le dernier témoin ait quitté ce monde, elle les obligeait à entretenir le souvenir vivace d’une histoire n’étant, partout ailleurs, plus que des bribes mémorielles alimentées par quelques lettrés.

Sans doute les héritiers des Premiers-Nés étaient-ils, pour la plupart, trop fiers pour déplorer ce privilège, mais il déformait leur appréciation des âges et suscitait une inertie telle qu’elle inhibait la réaction prompte et proportionnée dont ils prétendaient s’enorgueillir. Ainsi, entrait-on dans la deuxième année suivant le désastre humain de la trouée ignée sans que le Cercle ne se soit prononcé d’une quelconque manière, perdu dans des palabres insondables, car trop attaché à la singularité de la Grande Migration pour reconnaître la nouvelle qui frappait aux portes de la Vallée.

Peut-être l’annonce de l’anéantissement de l’ost royal, sur le littoral de la mer diaphane, l’obligerait-elle à reconsidérer cette obstination, mais l’absence de réaction qui avait suivi la récente débâcle naine dans la plaine innommable laissait présager du contraire. En effet, tant que les Elfes resteraient épargnés par ces pertes innombrables, le conseil des archontes continuerait d’imputer l’ampleur de ces incursions à la seule incompétence des nations chargées de surveiller la frontière.


L’escalier se terminait par une vaste esplanade rocheuse, sur laquelle prit place l’individu de petite stature. Celui-ci rajusta son capuchon et se délesta de son attirail, avant de s’agenouiller en direction de l’horizon ciselé par le relief, derrière lequel s’effaçait peu à peu le soleil. Un long soupir accompagna la disparition de la sensation de chaleur transmise par ses derniers rayons. L’œil non initié eût alors conclu aux signes évidents de l’accablement et de l’épuisement, mais l’Elfe était dans l’expectative.

Les yeux clos, détendant lentement ses muscles meurtris par l’escalade, Teldorin, l’une des douze archontes – la première à être née après le Bris du Cercle –, était à l’écoute des flux magiques alentours. Au contraire des shamans pirkes, elle n’avait nul besoin de transes insolentes pour appréhender cet autre pan de la réalité ; depuis sa plus tendre enfance, aussi simplement que s’il s’agissait de mettre et d’ôter une couverture, l’enchanteresse était habituée à entrer et à sortir de cet état s’apparentant, pour elle, à un rêve sans image, où seule l’ouïe importait.

Des grognements perçaient le silence, excités par les voix rauques et gutturales de leurs chevaucheurs. Certains s’approchaient, d’autres s’éloignaient, rendant difficile l’appréciation des distances. Le tonnerre des bouches à feu des monts argentins ne suffisait pas à couvrir les chutes des cavaliers désarçonnés, ainsi que les hennissements de terreur de leurs montures déchiquetées. Cette sauvagerie était nouvelle… ou plutôt ancienne ; jamais au cours des trois derniers siècles les incursions pirkes ne s’étaient accompagnées de tels cris. La dernière mention de ces créatures remontait à la Grande Migration.


Soudain, le corps de l’archonte fut traversé par un violent spasme, qui la fit se tordre de douleur, comme si une détonation intérieure venait à l’instant de retentir. À sa suite, un rugissement puissant déchira la nuit, secouant les racines même du cercle astral. Un être aux ailes éployées, d’une envergure considérable, vint alors atterrir sur la plateforme rocheuse, bientôt imité par deux autres de ses semblables, aussi terribles que majestueux.

— Jamais en un millénaire, même au plus fort de la guerre de l’Affront, nous ne laissâmes le cœur des forêts de Béryl souillé impunément ! tonna le premier dragon, dans l’antique langue elfique.

Une magicienne moins expérimentée eût très certainement défailli face à ce que ses prédécesseurs nommaient l’Éveil ou le Second Appel. Nombreux étaient les Elfes qui prétendaient pouvoir obtenir le soutien des premiers gardiens du cercle astral face au moindre péril, mais leur volonté échappait à toute contrainte. En fait, s’ils répondaient toujours aux appels à l’aide dans les moments critiques, il était impossible de prédire le moment exact de leur intervention. Jadis, il avait fallu attendre durant des décennies leur renfort ; dorénavant, la menace était-elle à ce point existentielle pour qu’ils s’en préoccupent aussi précocement ?


Teldorin n’eut pas de réponse à son interrogation ; une cinglante bourrasque lui signifia que les dragons s’étaient envolés. Se redressant à grand peine, elle rouvrit les yeux. Déjà luisaient les premières lueurs de l’aube ; plus de temps s’était écoulé qu’elle ne l’eût cru. Les masses draconiennes s’éloignaient, à la faveur de courants aériens divergents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShahAbbas

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 06/02/2016

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Ven 3 Nov - 13:05

La situation semble catastrophique à la capitale pourtant wololo, l’habile conseiller reste très calme. "Les nains ne resteront pas sans rien faire" lança le chef, dans sa salle de réunion privé l'heure était avancée et il ne restait plus qu'eux, " Oui ils vont probablement tenter de secourir les faiseurs de mémoires et piller nos provinces comme ils l'ont toujours fait". " Je vais prévenir mes généraux d'adopter notre technique bouclier-masse, comme nous l'avons convenu, seulement, est ce là notre seul possibilité?" , " J'ai une autre idée" répondit le vielle homme, le sourire bas.

Karmashi-Kurmirh  Garsirid-gaksird était à la tête de son armée, Spiror en vue, il avait reçu la veille une [autorité] des plus rares et luxueuse. Spécialement il se voyait pour ses victoires contre les nains accorder la fonction de commandant en chef de toutes les armées pirkes, un honneur jamais atteint jusque-là, mais personne ne pouvait plus contester le chef après tant de succès.  Il tourna la tête à l'ouest en direction de ochoz  puis au sud à Foren et enfin  sur la province à l'est et il dit à son second " Kurgarh-kedgirh, je veux que tu te battes en partant du principe que je vais mourir ici, nous sommes loin d’être en sécurité et je ne veux pas que ma mort affaiblisse notre cohésion lors de l'attaque". Il poussa ensuite un cri puissant ordonnant aux chefs de clientèles, devenus déjà des chefs de division aguéris, de lancer l'attaque conformément aux dispositions qu'il avait prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guilorque



Messages : 52
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Sam 4 Nov - 1:09

Livre IV Fonctionnement des salles :


La famille du seigneur est situé en haut de la politique, en desous se trouve les "salles".
Il y à des salles de toute sortes, petites, grandes, et de pouvoir plus ou moins important.


Les salles fonctionnent simplement:

-Avant tout, une salle est créée suite à une décision du Seigneur de la Marche, il peut supprimer une salle mais il doit avoir l'approbation de la "Salle des Administrateurs", sauf s'il utilise l'ordonnance A-38.

-Il faut une pièce dédiée dans le "Châteaux de la réflexion", située à l'entrée des Jardins de la Marche.

- Ensuite ils doivent réunir les personnes pouvant siéger dans cette salle, ces personnes devront voter pour un "Président de la salle de **** " qui sera au poste durant 5 années renouvelables indéfiniment, sont rôle sera de gérer les réunions, garder la salle dans un bonne ordre, écrire le compte-rendue des réunions et les faire copier afin que l'original soit emmené  sous bonne garde, dans le "Coffre des mémoire" surveillé nuit et jour par la Garde des Mémoires composée de soldat vétéran.

-Tout compte-rendue pourra étre lu par le seigneur et les personnes ayant une dérogation du seigneur.


Le Coffre des Mémoires :

-Le Coffre des Mémoires est situé dans une salle cachée dont seule la Garde des Mémoires et le Seigneur de la Marche connait la localisation.

-Pour faire sortir un document du "Coffre des mémoires" afin de le faire recopier, le copiste sera emmené dans "Le bureau des copies" sous bonne garde d'aux moins quatre Gardes des Mémoires.

-Afin de pouvoir copier un document mis dans le "Coffre des Mémoire" il faut avoir l'avale du Seigneur, celui de L’Évêque ou en cas de manquement d'icelui , ce sera l'ordonnance B-4 qui entrera en vigueur,  hors cas particulier susnommé dans le livre de l'ordonnance n°12




Annexe 1 : Les salle en fonctionnement.

Salle en cours de fonctionnement ainsi que leur présidents(es):


Salle des administrateur :
-Jean l'ancien.

Salle des égaux:
-Michèle le grand

Salle des ministres:
-Guillaume  lebègue

Salle de la guerre :
-Alexandre au lion

Salle des affaire intérieur :
-clémentine Labarbu

Salle des affaire extérieur :
-christophe le sournois

Salle du commerce :
-David le courtois

Salle de la justice :
-Eric Le juste

Salle des conseillés :
Damien le petit pedestre

Salle des conseil religieux :
Mauris Le Bon

Salle des finance :
Marie l'innocente




Source: Extraits des livres de code et fonctionnement de la Marche Léonine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guiguit

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Pépinople

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Sam 4 Nov - 18:57

Duché deltique

Plutôt la mort que la souillure

Tour 6 : la Deltie vainc sur tous les fronts !


«L’Ost du Nord mériterait bien de recevoir le titre de première armée du royaume» songeait Willem de Famars en contemplant ses compagnies qui défilaient sous ses yeux après avoir écrasé les derniers restes de l’armée de la Marche. Ça avait été l’affaire d’un déjeuner. Les Léonins furent battus sur le site même du campement de leurs troupes. Ils n’avaient posté aucune sentinelle ni pris la peine d’organiser convenablement leur bivouac. Le résultat fut que la bataille ressemblât plus à une chasse à courre qu’à tout autre chose. Le général avait été pris assez facilement, sans combat épique pour les générations futures mais plutôt une plaisanterie entre soldats : sa tente s’était effondrée sous lui, l’empêchant de fuir à toutes jambes comme les siens.

Rentré dans Margépic, le traître eut la tête séparée du reste de son corps. L’une fut fichée sur une pique et l’autre pendu par les pieds, le tout à l’entrée de a cité pour envoyer un message clair à la population. On y apprit que le connétable Bohémond de Tarentulle avait lamentablement échoué contre les Pirkes. Si voir le domaine royal s’investir dans la guerre sainte contre les Pirkes était positif, la qualité et la communication des officiers royaux laissaient clairement à désirer…. Dans son état-major, certains comme Guillaume d’Avout n’hésitèrent à  déclarer qu’un désastre n’aurait jamais eut lieu avec Willem de Famars au commandement suprême. Un Famars connétable ? Et puis, pourquoi pas ?

_________________
«Vous n'êtes pas obligés de me croire, mais attendez-vous à devoir reconnaître vos erreurs.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeray

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 07/09/2017

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Sam 4 Nov - 23:46

Bastion de Trassen

L’été avait passé comme une flèche pour Artémis. Il avait été ponctué de fêtes de la réunification, après que le Corps Expéditionnaire Nain, commandé par Gorim, fut revenu victorieux des Bordures* du Nord, où jadis Wilhelm anéanti le terrible Amas Igrudi lors de la bataille de la Bordure Trass, celle-là même qui avait donné nom au Bastion Nain. Il faut croire que l’endroit ne portait pas chance car Gorim avait reconquis les terres, et rayé accessoirement de la carte l’Amas Igrudi. En voilà quelques-uns qui ne seraient pas pleurés dans les cités naines.

Les nains avaient eu vent du retour des Dragons. Les rumeurs disaient que le Cri d’Artémis était inférieur à leurs rugissements, et cela était insupportable au peuple de Trassen. Aussi, ils décidèrent de créer un grand automate, de la taille et de la forme d’un dragon, doté d’un poste de commande pour Artémis. Elle n’eut qu’à monter, et la rage qu’elle ressentait pour les pirkes fit le reste. Aidé par un amplificateur vocal, joyau de la technologie naine, un nouveau Cri ébranla les galeries et les fondations de tout Tempérys, provoquant une clameur de joie du peuple qui se joignit à lui.

2-1 pour Artémis.

Wilhelm et Artémis avaient passé beaucoup de temps ensemble durant l’été, à superviser la défense et la reconstruction du Bastion. Bien sûr, la guerre était hélas toujours là, et les batailles entre humains à proximité des frontières de Trassen rendaient particulièrement nerveux les hauts diplomates. Hans Baumer, maintenant libre de parcourir Tempérys pour y représenter le Bastion, était rarement présent, et lui rapportait l’avancée des troupes deltiques. Un émissaire lui serait envoyé pour lui apprendre les différents accords que les nains entretenaient avec le Seigneur de la Marche, notamment en termes de frontières, afin d’éviter les différents incidents frontaliers qui auraient pu enclencher une escalade dont personne ne voulait.

La meilleure amie d’Artémis, Irina Freudlin, était également rentré de ses devoirs, à savoir installer de nouveaux colons à l’Est du Bastion, dans les contreforts des Monts Argentins. Elle passait également beaucoup de temps avec Artémis, lui rappelant l’avant-guerre, les petits nains jouant avec les cailloux, les naines contant fleurette aux nains (la société naine, bien qu’égalitaire, avait quelques stéréotypes : c’était souvent la naine qui faisait la cour à son amant), la joie d’égorger quelques Pirkes s’étant aventurés sur leurs terres… Tout cela leur manquait. Sauf égorger des Pirkes, évidemment.

C’est ainsi qu’Artémis, en discutant avec elle, commença à se rendre compte de comment Wilhelm la regardais, et comment elle le regardait. Des regards complices, qui en disaient long, mais aussi des regards d’inquiétude vis-à-vis de l’autre, du soulagement, de la tendresse… Auréolé de gloire, le Maréchal lui tenait indéniablement à cœur… Elle prit la décision de lui en parler, dès la prochaine lune, et en parla à Irina.

Wilhelm faisait de même avec son ami Gorim. Et bientôt, la nouvelle fit vite le tour du Bastion, à l’insu des deux intéressés qui étaient complètement sourds à ces rumeurs…


------------------------------------------------------------
* : Les Nains donnent le nom de Bordures aux frontières souterraines entre les montagnes. Ainsi, les Nains, grands mineurs, savent faire la différence entre deux montagnes même sous terre, et une Bordure délimitait toujours deux montagnes sous terre qu’un col le faisait en surface. Evidemment, la chose est un peu plus complexe avec les différents niveaux de galeries…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jddelsignore

avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 20
Localisation : Oltwirk

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Sam 4 Nov - 23:46

BASTION D’OLTWIRK



Une fois de plus. Brogar avait provoqué l’ire des nobles les plus radicaux. Il avait en effet préféré une Humaine à un Nain parmi ses conseillers. Mais pas n’importe quelle Humaine : elle était de toute beauté, mais dotée d’un caractère qui n’avait rien à envier à celui du plus têtu des Nains. À vrai dire, elle était la seule personne qui parvenait à faire taire Brogar quand il se lançait dans des joutes verbales interminables. Quoiqu’il en soit, ce nouveau désaccord obligea les gardes à escorter ces illustres Nains hors de la salle avant que cela ne dégénéra une fois de plus.

À quelques dizaines de mètres au-dessus, Gormund Point Sanglant transmettait ses ordres. Une bande de saccageurs venait de mener un raid en plein territoire du Bastion d’Oltwirk. Celui qui s’était échappé des griffes des Pirkes (non sans en garder un douloureux souvenir tout au long de son dos) vociférait à l’encontre des Veilleurs – les gardes-frontières.
- Ces incapables mériteraient que je leur refasse personnellement le portrait avec ma hache ! C’est à se taper la tête contre une enclume !
- Ne dramatise pas Gormund, lança un des capitaines de ce dernier.
- Comment ça ?! Tu as perdu la raison ?!
- Non évidemment. La surveillance aux frontières devra manifestement être revue. Néanmoins, ce ne sont pas de véritables guerriers que nous avons face à nous. Ça aura le mérite de nous dégourdir les bras.
Gormund grogna un coup, puis acquiesça :
- Ouais, je présume que tu as raison. Une petite rixe ne se refuse jamais.

_________________
HAIL TO CARANTHIR !

Dilium > you fast bastard!
Dilium > ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vauban



Messages : 100
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Yorwick

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Sam 4 Nov - 23:53

...un événement exceptionnel que ce tournoi de Losian. Il aura lieux dans trois jours pour célébrer l’union de la reine Jeannette et du comte Robert et la fin de la mésentente au sein du royaume. Le comte s’est arrangé pour attirer les meilleurs chevaliers de ses terres. Une compensation face à cette fin de guerre civile marquée par le manque de combats. Une bonne récompense est d’ailleurs offerte pour les vainqueurs de différentes épreuves.

Le peuple ne sera pas en reste. La foire de cette année profitera de l’ouverture des routes commerciales. On croise déjà dans les rues de Losian les fiers nains d’Ochoz négocié pied à pied avec les rusés marchands de Féard. Le commerce est roi. Seule ombre au tableau, le nombre croissant de réfugiés en provenances des régions du Midi. La défaite de l’armée royale semblant accélérer le mouvement. Le malheur des uns faisant le bonheurs des autres, les auberges de Losian croulent sous le nombre de bourgeois en provenance de Pépinople.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinople300

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2015

MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   Dim 5 Nov - 0:41



Un cavalier galope a travers la plaine à toute allure se dirigeant vers la ville de Fürn. Son cheval a de l'écume à la bouche à force de galoper et le cavalier à tout ses muscles douloureux d'avoir cavaler depuis le Sud. Il ralentit à peine pour éviter une caravane de Nains partant coloniser les monts Argentins et continua sa course.
Il cria "Place! Place!" aux gardes de la portes, qui lui laissèrent automatiquement un passage en voyant la couleur blanche de sa fonction d'agent de l'état. Les passants firent de même dans les rues de la ville pour permettre au cavalier de passer plus vite.
Celui-ci, arrivant devant le sénat, sauta de sa selle et grimpa quatre à quatre les marches du bâtiment. Les troupes de gardes ouvrirent précipitamment les portes et le nain s'engouffra à l'intérieur.
Une séance de débat à propos de l'augmentation du prix du grain se tenait et tous ne remarquirent pas le visiteur qui se précipita vers le présideur du sénat (Ce n'était pas le consul qui s'était rendu à Losian pour Affaire) et lui tendit une missive.
Celui-ci lut attentivement la lettre et l'ayant terminée il se tourna vers l'assemblée et dit:
"Les Humains sont défaits au Sud, les pirkes gagnent du terrain! Quelle tragédie pour nous tous!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tour 6 › Été 868   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tour 6 › Été 868
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le glorieux forum des Mondes Virtuels :: MV Temperys :: Plateau-
Sauter vers: