AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tour 3 › Au. 867

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxsilv

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Par-delà la Porte des Mondes

MessageSujet: Tour 3 › Au. 867   Lun 9 Oct - 0:05

Tour 3

Automne 867

.


Tels les arbres en ce début d’automne, le sol s’empourpre à la faveur de combats d’une intensité remarquable, abattant les armées des uns, portant aux nues les autres. À ce morne concours de la faction ayant payé le plus lourd tribut (du point de vue des forces perdues), voici les cinq premières :
Spoiler:
 

Résumé du tour précédent :


L’aristocratie humaine montre des signes d’impatience par rapport à cette drôle de guerre de succession, où rien ne se passe.

Plusieurs chanoines demandent la contestation publique du canon de l’évêque Horiou par Monseigneur Isidore et la reconnaissance du nouveau-né royal, mais ils ne sont, pour le moment, pas écoutés. Ils craignent que de mauvais conseillers n’abusent de la bonne volonté de l’archevêque.

Pendant ce temps, au Levant, les combats font rage devant les portes de Trassen, où une armée entière de renforts nains venus d’Ochoz a été oblitérée. L’amas Karmashi, pourtant, ne semble pas décidé à s’emparer de la place, dont il maintient seulement le blocus.
Dans le reste du territoire du bastion assiégé, c’est la panique ; les forces naines se replient vers le domaine des Faiseurs de Mémoire, trouvant ses portes closes.!

Au sud, la passivité du duché deltique profite aux amas pirkes dont la progression semble irrésistible ! Leurs shamans commencent, d’ailleurs, à frissonner de façon plus intense et répétée. Que préparent-ils ?

Cependant, pour la coalition anti-pirke qui s’esquisse, tout espoir n’est pas vain ; saisissant l’opportunité suscitée par le départ des troupes de l’amas Igrudi, des mercenaires nains sous les bannières de la marche léonine ont conjuré le mauvais sort en franchissant la trouée ignée, cette fois victorieusement !

Enfin, il est dorénavant de notoriété publique que :

· La fraternité de Fürn s’est alliée au bastion d’Ochoz.
Spoiler:
 

Hors Role Play (HRP) :


Un certain nombre de signes avant-coureurs me faisaient craindre une envolée spectaculaire de la trésorerie des factions les plus aisées, raison pour laquelle j’ai décidé de procéder à de menus ajustements.

D’une part, en ce qui concerne le commerce extérieur :
Dorénavant, les accords commerciaux rapporteront seulement 1/(1+0,5*X) % de leur valeur totale, X étant le nombre d’accords commerciaux effectifs avec une même faction.
Au passage, j’ai corrigé un bogue qui faisait que le malus de 50 % pour les ressources en commun ne s’appliquait pas correctement.

D’autre part, concernant le bonus mercantile :
Son amplitude, précédemment de 0 à 4 fois le revenu saisonnier, est légèrement réduite : de 0 à 3 fois seulement sa valeur par défaut.
Ceci passe par la réduction du multiplicateur associé au marché amélioré : il améliore désormais le bonus mercantile de 50 % au lieu de le doubler.


Sachez, enfin, que ces modifications sont rétro-actives. En tout, la modique somme de 12 596 Mc est retirée purement et simplement du jeu ! Heureusement, aucune trésorerie impactée n’est mise en péril par ce rééquilibrage ; tout au plus vos excédents sont-ils dorénavant moins larges que prévu. Par ailleurs, les factions fonctionnant économiquement à flux tendu (telles les Pirkes ou les factions non jouables) ne sont pas impactées par cette révision. Pour les autres, la modification de leur trésorerie pour le tour 3 leur est adressée en aparté.


Dernière édition par Maxsilv le Mer 11 Oct - 22:44, édité 2 fois (Raison : Correctif v1.2.0)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yandhen

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 30/05/2016

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Mer 11 Oct - 22:58

Le champs de bataille était jonché de cadavre. L'armée de Tchak avait fait merveille face aux nains, laissant un fabuleux spectacle pour les amateurs de boucherie chevaline (ou porcine selon comment l'on voit les nains)

Avançant au coeur de ses troupes, Artlow fut présenté à son général fraichement victorieux qui s'agenouilla face lui. Artlow, lentement, posa ses mains sur le front de son Perce-mont, le gratifiant d'une marque rouge, symbole d'un chef victorieux. Tchak se releva alors, le regard emplit de fierté, et mena son meneur vers un autre endroit du champs de bataille, où se trouvait un autre spectacle: celui des prisonniers de guerre nain.

Artlow s'avança alors, vers la troupe naine, désarmée et hébétée, pensant en voyant approcher Artlow cercle d'or, leur fin venir. Le Pirke se posta devant la troupe de nain, les observant les uns après les autres. Soudain, il en désigna un parmi eux. Un nain, parmi tant d'autres nains. Ce dernier s'avança prudemment, d'un pas chancelant, face à Artlow qui le fixa du regard durement. D4un geste, il fit comprendre au nain qu'il devait ployer le genoux, ce qu'il fit assez vite. Artlow dévisagea son prisonnier, et cria parmi la foule un mot inintelligible. Une rumeur se répandit alors parmi les Pirke. Quelque chose se rapprocha. Deux Pirkes amenèrent une cage bâché, qu'ils posèrent devant le nain effrayé. Un cliquetis venant de la caisse se fit entendre, signe que la grille contenant l'animal était ouverte. Elle sortait...

Et qu'elle fut la surprise du nain de découvrirent un gros oiseau exotique vert montrer sa tête. Le fixant, l'animales mit à avancer petit à petit. Décontenancé, le nain ne comprit pas, regardant le Pire sans trop savoir comment réagir. Il eut un seul mot en réponse intelligible:

"KAKAPO"

A ce mot, l'assemblée de Pirke cria à tue tête

"KAKAPO! KAKAPO!"

Interdit, le nain se mit à reculer... Mais fut stoppé par un Pirke qui lui dit clairement

"TEST KAKAPO"

Apeuré, le nain ne pu que laisser la bête approcher. L'oiseau se plaça alors face à lui, le fixant, sondant son âme et ses péchés... Puis il frappa!
Agile comme l'éclair, l'oiseau escalada rapidement Le Bras, puis le cou de sa victime, et mit à battre des ailes, opérant un mouvement de va et vient, un air niais au visage. La foule Pirke fut alors prise d'un son rauque. La horde Pirke riait, et Artlow aussi riait. Et face à cet oiseau, les nains eux aussi, dépassé par ce qu'ils venaient de subir et de voir, furent pris d'un rire nerveux. Même le jeune nain, sous les serres de l'oiseau se mit à rire.
La blague avait assez duré. Artlow fit retirer l'oiseau et s'approcha du nain, pris de la peinture noire sur son pouce et l'apposa sur le front du nain tout en disant:

"Igrudi"

Artlow fit ainsi avec le reste des prisonniers, alors que sur la plaine, l'étendard de l'amas était élevé. Igrudi était en marche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berton

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 22
Localisation : Forën (Clan Zebhyriel)

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 11:02

La vie d’Aeglothiel, fille des Premiers-nés, Dame de Forën, Reine du clan Zebhyriel


- Livre XIV -



L’arrivée de plus en plus nombreuse de réfugiés nains en provenance du Bastion de Trassen, déjà depuis le printemps, laisse supposer de terribles défaites naines face aux pyrques qui ne se contentent désormais plus de piller avant de repartir mais semblent être dans une optique de conquête laissant entendre une nouvelle phase de leur migration. Cet afflux de réfugiés nains à nos frontières et l’accueil qui leur est fait a provoqué l’inquiétude de certains qui y voit un moyen pour des terroristes pyrques de pénétrer le domaine elfe en se cachant parmi les migrants. Quoi qu’il en soit, ces migrants semblent bien peu intéressés par l’accueil qui leur est fait ici mais se destinent plutôt à atteindre Fürn. Certains ont pointé le risque, dans le cas où la fraternité de Fürn décide de fermer ses frontières, qu’une accumulation  de plus en plus pressante de réfugiés logés dans des conditions précaires prenne place à la frontière. Certains marchands rapportent à ce sujet qu’ils ont été témoins de réfugiés qui dans cette optique de franchir la frontière illégalement, se serraient cachés parmi leur cargaison, au fond de leurs chariots. D’autres s’inquiètent aussi, dans le cas Fürn décide de fermer ses frontières, qu’un commerce de passeurs destiné à leur faire traverser illégalement la frontière soit mis en place et laisse les migrants dans des situations périlleuses. Il a donc été décidé de l’envoi d’une délégation diplomatique pour discuter de ces problèmes.

_________________
« Oui, alors, pourquoi ? Pourquoi trahir sans arrêt les gens avec qui je collabore ? Je dirais que c'est probablement une réponse compulsive à une crainte de m'attacher. Briser une relation plutôt que la cultiver pour ne pas se retrouver démuni face au bonheur. Oui, pour répondre à votre question : j'ai peur d'aimer ! »
La Roi Loth d'Orcanie (François Rollin) dans A. Astier, Kaamelott, Livre VI, "Praeceptores".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyu

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 13:12

Lorsque la première de l’édifice fut posée une trentaine d’année plus tôt cinq ans avant l’ascension de Gautier en Prince de la cité. Malheureusement le temps l’avait durement frappé et la rumeur voulait qu’il ne puisse assister à la dédicace de l’église. Si peu de gens ignorait la vérité sur son infirmité de grand efforts étaient dispersés pour donner l’illusion qu’il était en parfaite capacité de marcher, et s’il n’était pas encore paraplégique il lui était difficile de faire plus d’une quinzaine de pas avant d’avoir besoin d’assistance pour garder l’équilibre.

L’édifice gothique faisait la fierté de Féard, représentant le point culminant de cette communauté qui avait réussi à prospérer par-delà les monts argentins et cristallins. L’église était assez large pour accueillir sept-cents âmes, en faisant l’un des plus grands lieux de cultes de la chrétienté. Il représentait aussi une façon pour Féard de rappeler son existence à l’archevêché, dont la communauté espérait ainsi voir la création d’un diocèse dans la Cité. Et qui avait obtenu, non sans tractation auprès de l’Archevêque, d’être élevé en la Basilique Saint Victorien de Féard.

Il allait sans dire qu’au vu de l’importance de l’événement pour la Cité, Gautier ne considérait pas son absence à la cérémonie comme une option, permettant aussi de rappeler à la ville qu’il était toujours là et qu’il comptait durer encore un peu. Il rejoignit la chaise à porteur qu’il utilisait systématiquement pour se déplacer en ville, de manière à lui éviter de monter les marches, il serait déposé directement au niveau du porche où il aurait à rejoindre le portail de la basilique avant d’être aidé par son fils pour rejoindre son banc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShahAbbas

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 06/02/2016

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 16:52


Le Siège de Trassen



Cylinve, colloque sur la civilisation pirke au 9ème siècle.




le professeur Ronney Bichard, fier président de l’assemblé, ses lunettes sur son nez pointu,prit à son tour la parole et dit d'une voie langoureuse et soporifique:

Assurément! Il y a quelque chose de difficile et de superflu à aborder l'Histoire pirkes sous l'égide des textes dont disposait l'historiographie d'il y a 10 ans, et qui, d'ailleurs, se centre essentiellement sur des approximatifs et des descriptions sèchement morphologiques. Ainsi un Historien irrévérencieux de Losian II annonçait il y a quelques années " La crise de l’historiographie pirkes". Un jugement qui paraîtra bien sévère et mal prononcé pour qui, au vus des découvertes récentes par l'archéologie sur les sites de Karmachi et Igrudi, s’intéresse un peu à cette branche de notre discipline. Certains point d'ombres restent en revanche encore présents tel que celui de l'année 687 concernant la bataille de Trassen et sa résolution.

On sait désormais avec certitude que le phénomène migratoire amorcé au début de l’an 867 ne s'est pas fait sans répercussions sur la région entière et que les conflits d’intérêt ainsi que les contraintes de la géographie on conduit les troupes de karmachi à entreprendre un long siège au cour de l'automne de la même année. On peut remarquer clairement que c'est pourtant cet événement qui contribue à parachever des mutations externes (II) et internes au sein de cette société (I).




[...] et si l'on s’intéresse de plus prêt à ce passage de la chronique de wololo on peut traduire "car si Dieu nous à téléporté dans cet univers, c'est qu'il voulait vraiment qu'on souffre" et il finit par "un monde qui à besoin d'un nouvelle équilibrage" phrase marquante pour cet esprit chrétien et qui montre comment les lois et la vision cosmogonique de l'église on puent être bouleversées [...] On peut dire que la fraternité de furn avait une économie essentiellement basé sur la méta, sorte de vision libérale avant-gardiste qui prise le concept de frontière politique ou géographique[...] Les nains qui part leur coordination rappel un peu les abeilles, on voit que même à l'autre bout du monde les forces d'Oltwirck avançaient inlassablement malgré le danger elfes au sud [...] Le comte Robert, aussi surnommé à son époque "le grand angle mort" en raison du fait que personne ne faisait attention à ce personnage à la destinée prodigieuse[...] et la reine jeanette couronné en 868 qui fut un des esprits les plus brillant de son époque, souvent comparé à Charlemagne dans les chroniques.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Canossa

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 29/10/2015
Localisation : poste de Police de Northside

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 21:40

Les carnets de Florient-Philippe

An 867, un mardi

J’ai décidé de tout laisser tomber et de partir en voyage. Les affaires du clan me sont monté à la tête, surtout depuis que j’ai goûter à ce plat pirke, là, parce que les gens ont crié au scandale. Abrutis. Pourquoi est-ce qu’ils s’occupent de ce que je mange ? En plus c’est super bon, ça doit être le seul truc positif jamais créé par ces bestioles.

Du coup, je quitte Ochoz quelques temps. J’ai déjà passé un moment en pleine nature, avec rien que moi, pour réfléchir un peu, me recentrer, ce genre de chose. Le coin était assez sympa avec de magnifiques panoramas, mais y’avait pas grand-chose d’intéressant à voir. j’y suis quand même resté vachement longtemps, j’ai pas vu le temps passer. Mais là, il commence à faire froid alors je vais quitter ce coin pour aller voir autre part. Par exemple un passage chez les pirkes pourrait être sympathique. Ils paraît qu’ils sont très accueillant. Et si je peux me retrouver un peu de ce plat pirke, là, histoire de bien montrer aux rageux que je me fiche complètement de leur avis, ca peut être cool. En plus c’est bon ce machin.

_________________
“There is a theory which states that if ever anyone discovers exactly what the Universe is for and why it is here, it will instantly disappear and be replaced by something even more bizarre and inexplicable.

There is another theory which states that this has already happened.”  
- Douglas Adams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jddelsignore

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 20
Localisation : Somewhere in New Eden

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 22:32

[HRP]
Je ne ferai pas de RP ce tour-ci. N'y voyez rien contre vous, je suis juste fatigué par mon week-end de travail ; manque de motivation en somme.
La bise. :*
[/HRP]

_________________
Dilium > you fast bastard!
Dilium > ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guilorque



Messages : 46
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 22:52

Dans les quartiers privés du seigneur de la marche léonine, chambre d’Aliénor.




Seigneur Hardy :
Aliénor, j’ai une bonne nouvelle.


Aliénor :
Laquelle ?


Seigneur Hardy :
Cela fait maintenant plusieurs saisons que je cherchais si l’enfant pouvait être légitime et j’ai trouvé.

Il est écrit dans la Bible :

Proverbes 8:15,16 « Par moi les rois règnent, Et les princes ordonnent ce qui est juste… »

Faisant de votre fils le seul héritier légitime puisqu’il est le fils du roi, car Dieu ne donne le pouvoir et sa volonté qu’entre les mains d’un homme, c’est lui-même qui a choisi de lui donner le sexe mâle, non pas à la fille du roi, qui n’a alors pas été choisie par Dieu pour régner.
Comme pour l’Archevêque, Dieu l’a choisi ; il est le seul légitime au trône par la volonté de Dieu, de faire de lui roi du royaume, par le miracle de la naissance.


Aliénor :
Mais c’est une magnifique nouvelle !!!


Seigneur Hardy :
Mon neveu est digne de régner !


Dans la marche léonine :



C’est un fils, c’est un fils !
La reine Aliénor a donné naissance à un fils.
Le royaume est sauvé, vive le futur Roi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vauban



Messages : 92
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Yorwick

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 23:25

La chapelle d'un ville du comté, un lundi après midi. Il n'y avait pas âme qui vive dans dans ce sanctuaire, excepté Robert et le jeune prêtre qu'il était venu voir; leur entretien eu lieu dans le grand confessionnal en bois. Sur les murs de la chapelle étaient peint les images de saints, œuvres de maîtres dont le nom lui était inconnu. Un portrait d'une sainte attirait particulièrement son attention.
Elle était représentée brûlant sur un bûché.
C'était un peu après l'annonce de la mort du roi. Le royaume était abattu, les prétendus responsables du désastre étaient des parias, traqués, massacrés pour venger la défaite faces aux monstre de l'est. La royaume avait cessé de fonctionner; ce n'était qu'une massa grouillante sans tète, aux milles bras et aux milles jambes. De même qu'un canard continue de marche après sa décapitation, de même le royaume s'agitait alors que le sang du roi n'était pas encore refroidit.
Robert avait eu le bon goût de ne pas partir en guerre. L'affront qu'il avait subit lui avait officiellement permis de se désengager du conflit mais intérieurement il se savait trop lâche pour participer à ce genre d'aventure épique et totalement idiote.
Ce n'était pas pour cela qu'il était venu voir le prêtre.
«Bonjour, dit celui ci. S'il vous plaît, excusez moi d’être en retard».
-Bien répondit Robert. D'abord la liste des seigneurs. Tu l'as sur toi?
Le jeune prêtre nommé Richard, fis un signe de négation.
«Je ne porte pas de listes sur moi, dit il, je les gardes dans mon esprit.
-Bien. Boniface ne s'est pas trompé sur ton comte. Combien sont ils à chercher sa main?
- 12 mais aucun prétendant sérieux. Elle semble se réserver pour quelqu'un d'autre.
-Je vous remercie, vous avez bien fait votre travail.
-Euh...si vous souhaiter aboutir à une union, vous allez vous heurter à l'église et je…
-Cette discussion est terminé.
Les yeux de la sainte le fixait froidement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guiguit

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Pépinople

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 23:47

Duché deltique

Plutôt la mort que la souillure

Tour 3 : Aux armes Deltiques !


-«Nous avons perdu trois bonnes centaines de gens d’armes. Mais j’estime que nous avons fait souffrir les Pirkes du triple de nos pertes monseigneur», expliquait le noble dans une petite salle privée de réception de la Citadelle.  Il s’agissait de Gontrand Baillieux, un seigneur méridional qui commandait la marche Est du duché deltique. Son domaine avait subi de plein fouet l’assaut pirke et lui-même était dans un piètre état avec sa joue balafrée et son bras en écharpe.

-«Et mon peuple ?» demanda Willem de Famars.

-«Nos églises ont été réduites en cendres ainsi que toutes les habitations de la province. Les prêtres égorgés, les femmes massacrées, les enfants égorgés. Tous ceux en état de porter une arme ont été torturé avec des raffinements de cruauté incroyable !»

Willem ne regardait plus son homme-lige et, du fond de son siège ducal, il songeait à l’invasion qui semblait si bien coordonnée des Pirkes. Peu avant de voir Gontrand Baillieux, il avait reçu des officiers de l’Eglise, rescapés des combats sur le continent. Avant de rejoindre l’île d’Equilia, ils étaient passés chez leur ancien capitaine-général pour lui décrire l’intensité des combats qu’ils avaient dû mener ainsi que les tactiques sournoises et insidieuses de ces créatures infernales.

Mais que faisait le reste du Royaume détorien pendant ce temps-là ? Un trône ne s’occupe pas à trois ! La stabilité du Royaume repose sur la tranquillité de la Couronne et de l’Eglise. Or, quand la Couronne n’est plus, c’est l’Eglise et les autres qui en pâtissent. La résolution de Willem de Famars était de clore cette guerre civile ridicule et de faire payer les responsables des malheurs de son peuple.

«Pirkes, race trois fois maudite, toujours hérétique ! Vous subirez le fer et la colère de la Deltie pour avoir souillée sa terre et abattu les enfants du Seigneur !» se promit-il sur le balcon de ses appartements donnant sur une mer déchaînée, à l’image de la colère de Willem de Famars.

_________________
«Vous n'êtes pas obligés de me croire, mais attendez-vous à devoir reconnaître vos erreurs.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeray

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 07/09/2017

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 23:51

Bastion de Trassen

L'automne finissait, et contrairement aux feuilles des arbres, Trassen était toujours vivante. Affaiblie, mais fière face à son envahisseur. Quelques escarmouches avaient été brillament écartées durant toute la saison.
Il est vrai, l'été avait fini rougeoyant de sang, le sang des nains d'Ochoz morts pour tenter de défaire l'assaut. Mais hélas, les pirkes avaient écrasé l'armée, et ils n'avaient pu l'aider. Trassen avait pleuré à chaudes larmes et prié les ancêtres de les accueillir parmi eux.

Artémis s'offrait un rare instant de répit en lisant quelques manuscrit que l'Intendant du Chateau, Gorim Coeur d'Acier, avait réussi à dénicher de l'extérieur. Comment pouvait il se procurer des nouvelles fraîches du reste du continent et superviser la défense de la ville, elle l'ignorait.
Parmi ces manuscrits, l'un d'entre eux attira son attention. Les dernières pages du Livre de Samuel le jeune lui était parvenues avant même leur publication. Les allégations lui parraissaient invraissemblables. Même si le temps avait passé et que leurs relations étaient stables, les nains n'auraient jamais fui vers des terres elfes, ne seraient que pour transiter vers Fürn. Fürn, en plus, la terre des Exilés... Jamais un nain n'irait de plein gré à la surface, et même contraint par la guerre. Les rares rapports qu'Artémis avait à sa disposition indiquaient un exode vers le Bastion d'Ochoz, par le territoire des faiseurs de mémoire. Mais ils avaient hélas trouvé porte close...

L'Amas Igrudi en avait capturé une partie. Les rapports indiquaient également les chatiments horribles donnés par les Pirkes. On ne savait pas précisément de quoi il s'agissait, mais on murmurait qu'ils avaient été livrés à une bête féroce, sans merci. Son nom, le Kakapo, faisait parcourir un frisson dans l'échine d'Artémis.
Elle n'avait plus beaucoup de temps. Sa décision allait être lourde de conséquence. Elle s'assis à la table de son secrétaire, sorti son nécessaire à écriture, et commença la rédaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinople300

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 25/09/2015

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Sam 14 Oct - 23:57

Chanson d'automne sanglante

Les sanglots longs
Des Marteaux
De l'automne
Blessent les Nains
D'une douleur
Pirkotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
On se souviens
Des jours anciens
Et on pleure

Et l'on s'en va
A ces exodes
Qui nous emporte
Deçà, delà,
Comme cette cité
Trassen pillée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elessar

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Dim 15 Oct - 0:34

Jeanette, Reine de l'Univers supra et infra lunaire, pieuse maréchal connétable de Dieu sur terre, Soeur de la Lune, du soleil et tout les astres de l'Univers, Astre des astres, Reine des Reines, souverain suprême sur Terre, Arche des Hommes.

Ecrit à son journal.

Je suis toute joie Smile ! Le canon Horiou n'a pas été démentie ! Cette machine à pipe qu'est la soeur de l'attardé va enfin arrêter de réclamer mon siège! Ce petit chiard ne sera pas sur le trône, j'espère qu'il deviendra moine ou eunuque Smile . J'attends d'un jour à l'autre la venue de l'attardé et de ses violeurs de chèvres de l'est pour leur soumission. Par contre nous n'avons pas assez de sièges... Nous préparerons des pals dans ce cas Very Happy
Sinon le couZin ne bouge pas trop de son coté, mon père disait que c'était un branleur, et je commence à penser aussi que la masturbation est devenue son l'activité principale Smile . Avec toute la semence qu'il a accumulé, il pourrait engrosser la moitié du royaume, surement la pouffiasse aussi Smile .
Autrement, à l'est les pyrkes et les nains se battent apparemment il y a des morts, mais bon c'est pas très grave ce sont pas des humains(tout comme les hommes du débile).
Après j'ai eu les affaires courantes du royaume à gérer Sad . Apparemment Moubi ne peut pas prendre de décision *énervé* donc je dois tout faire moi toute seule ahlala. Ce chien accusateur général est innutile j'ai du rendre justice moi même, l'enfer! Deux femmes sont venus avec un enfant chacune voulait être la mère, elles étaient enceintes j'ai pas trop compris. J'ai donc décidé de couper le bébé en deux malgré les protestations de l'une des mères pour que chacune ait une moitié Smile . Bizaremment il n'y en avait qu'une heureuse du partage :/ .

Je dois y aller ta magnifique Jeanette Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jemjine

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 31/08/2017
Localisation : (Ibelorn) Clan Alenyel

MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   Dim 15 Oct - 15:16

Automne 867,
Askarin de Ibelorn, dirigeante elfique du clan Alenyel

Depuis déjà quelques saisons, les nains du bastion d’Oltwirk, au nord des terres de mon peuple, ont commencé leur expansion en colonisant les terres du ponant, limitrophes avec leur territoire. Ainsi, leur faction s’est déjà agrandie de plusieurs lieux.

Face à ce constat, je ne vois pas pourquoi mon peuple devrait continuer à se priver de la sorte des nombreuses ressources fructueuses que renferme le cercle astral – à en croire les légendes qui nous sont parvenues depuis des siècles – lorsque mon voisin ne se gêne pas à étendre son territoire vers les contrées libres, action – que je dois bien reconnaître – qui ne m’impacte pas directement.

C’est pourquoi, avec le clan allié Norrowel, nous avons décidé d’entreprendre à notre tour la colonisation de régions libres du côté du cercle astral. Dans une visée pacifiste, je tiens à prier les nains de n’y voir aucune provocation ou malveillance à leur égard, considérant que la Guerre de l’Afront – pourtant ô combien tragique – fait partie de notre passé et que le présent reste encore à écrire. Dans mon cœur, cette exploration elfique ne remet pas en cause le traité ayant mis fin à cette terrible guerre ; en tant que dirigeante je n’oserais faire courir un quelconque risque à mon peuple sans y être forcée et je ne me serais d’ailleurs pas permise d’entamer cette conquête si nos voisins nains n’avaient pas commencé de leurs cotés leur expansion, même si elle n’a pas lieu au sein du cercle astral mais un peu plus au nord.

Vous me trouverez sûrement redondante, mais je vous prie encore une fois de n’y voir aucune offense, nous avons un ennemi commun à combattre et je veux offrir la meilleure défense pour préserver mon peuple. En effet, face à la menace pirque qui grandit de jour en jour, il nous faut trouver davantage de ressources pour mieux nous y préparer. Voici donc la raison qui nous pousse à nous étendre, soucieux de ne pas froisser nos relations avec nos voisins.

Le passé est et il ne faut pas l’oublier ; le présent se chargera de bâtir notre avenir, à nous de le prendre en main.

Que les premiers-nés nous gardent sous leur protection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tour 3 › Au. 867   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tour 3 › Au. 867
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le glorieux forum des Mondes Virtuels :: MV Temperys :: Plateau-
Sauter vers: